Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par Dawn Abadon le Dim 9 Avr - 13:14




Quand la fureur abat le coeur
William & Dawn
 


J'étais à l'INK SHOP en train de tatouer une jeune femme de Fearwood lorsque mon téléphone bipa. C'est Margot, une cliente avec qui j'ai sympathisé il y a une dizaine de jours. Elle a mon numéro de téléphone comme je me suis occupée de recouvrir son ancien tatouage. Je décroche avec l'oreillette.

- Oui ?
- Salut ! Dit, je t'appelle pour savoir si tu viens à la soirée caritative de demain soir.
- euh... Je n'en ai aucune idée, pourquoi ?
- Parce qu'il faut absolument que tu m'accompagnes
- Okay, très bien.
- Merci ! A demain alors !

- A demain !

Je raccroche et sourit avant de parler avec ma cliente. C'est la dernière aujourd'hui et heureusement car je suis claquée. Demain, c'est mon jour de fermeture. Juste avant le week end. Après qu'elle m'ait réglée, je ferme boutique et monte les escaliers. Mon appartement ce trouve juste au dessus du salon. C'est un tantinet plus simple. je rentre chez moi, prends une douche et me couche. Le sommeil m'emporte rapidement.  


Les rayons du soleil me réchauffe les jambes e je souris avant de faire valser la couette. je me lave les dents et m'habille d'un jean noir, un top blanc et mes éternelle botte New Rock. Dedans, je peux cacher des lames même sur les côtés. Serrant ma ceinture, j'y glisse un revolver à balle en aconit et deux recharges de balle à la veine de vénus. Mon top les cachent, c'est parfait. je prends mon pick-up et m'occupe toute la journée. Puis vient l'heure. Récupérant Margot au passage, on roule tranquillement jusqu'à la salle communautaire.


Nous entrons dans la salle, après avoir posé la voiture. Rapidement, Margot trouva des amies et m'abandonna. un soupir s'échappe de moi et mes yeux parcourent la salle. C'est une petite ventes aux enchères.  Je suis venues avec 3000 euros alors espérons que je puisse avoir quelque chose de bien. Je m'inscris puis je m'assieds pour enchérir sur les lots qui m'intéresse. je gagne un lot de bon d'achat que j'offrirai a une asso. Puis vient un week end a 1500 euros dans un chalet luxueux. Je propose le prix mais un autre homme surenchéris. Alors on bataille jusqu'à que je donne ce qui me reste et le lot me revient. J'ai besoin de vacances. Je souris et tourne la tête. C'est la que je croise SON regard. Mon souffle se bloque et je me lève comme si de rien n'était. La vente se termine et je vais prendre un verre de champagne me retrouvant près de lui.

- Vous n'avez pas lâché... Je vois qu'il y a de bon adversaire.

Je bois un peu et lui souris ouvertement. Mon gars tu ne sait pas dans quoi tu viens de tomber.  

 

© Belzébuth
avatar
Dawn Abadon


Alors moi c'est : Dawn Abadon
On m'appelle aussi : Marisol Gautier
Je suis agé(e) de : 21 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : tatoueuse/mannequin aux heures perdues
Je suis ici depuis le : 12/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par William A. Hawksworth le Lun 10 Avr - 10:35


Let's play baby

 



« Grande soirée caritative, Invitation VIP» Je regardes le petit carton d’invitation en papier glacé aux lettres ronde et voluptueuse inscrite en lettre d’or que Lucian nous à dégoté. Le vigile nous fait entré et je rentre avec un grand sourire en saluant l’homme d’un léger signe de tête. Lorsque l’on passe la porte de jeune femme nous distribue nos badges VIP que l’on attache sur l’intérieur de nos vestes. On ne vas pas dégrader le look parfait un costard trois pièce sur mesure à plus de 2000 € avec leur badge ridicule.

Mon ami et moi nous baladons dans la salle, nos premiers repérage de chasse pour la soirée. Ce genre d’occasion est parfaite pour moi. Plein de femme riche regroupé au même endroit, la plupart se sentent seule et ce ne sera pas difficile de les aborder dans ce type de soirée. Mon choix se porte sur plusieurs possibilité toute deux visiblement très riche et pas insensible à mon charme naturel. Oh oui que j’ai envie de mordre dans cette jolie nuque que tu m’offre en relevant tes cheveux jolie blonde. J’ai une maîtrise parfaite de mes pulsions et de ma soif mais j’aime cette sensation de brûlure et de manque en moi, comme un junkie en bad cherchant son fix lorsque je passe à coté de toute ses poches à sang se déplaçant sur deux jambes… que j’entends leur cœur battre, que je sent l’odeur délicieuse de leur sang à travers leur fine peau. Grisant.

Lucian me donne un coup de coude dans les côtes pour attiré mon attention sur une jeune femme en robe noir type marilyn. Je comprend à son regard ou il veux en venir.

- Deux billet sur un tanga noir en dentelle.

Je ricanne et détaille la jeune femme avant de donner ma réponse.

- Trois billet sur le fait qu’elle ne porte rien du tout.

Il hausse les sourcils d’un air joueur validant le pari et se place proche de moi pour se dissimuler un peu, ses yeux si bleu devienne noir d’encre et la fenêtre à coté de la jeune femme s’ouvre sous une bourrasque de vent provoquer par mon ami. Le courant d’air s’engouffre sous la robe et poupoupidou pou ! La robe se lève et j’ai un petit dandinement de victoire. Je tend la main et agite mes doigts devant lui.

- Allez, les 300€ c’est par ici.

Il me donne le fric et on passe dans le carré réserver aux VIP que je trouve ma foi assez décevant. L’inconvénient lorsque l’on est un vampire c’est qu’on a tendance à avoir tout vu et que les choses on tendance à nous paraître fade. Alors certes la déco est plus soigné, le buffet est préparé par un grand chef et les vin servi par l’un des meilleurs sommelier de la ville mais je ne sais pas il manque de quelque chose, un peu de piquant peut-être. Je suis du genre à vouloir m’amuser mais je ne trouve au final rien de neuf dans ce jeu de plus côté VIP les femmes sont beaucoup plus âgé ce qui me refroidit un peu. Je suis un vampire difficile et capricieux que voulez vous, on ne s’arrange pas avec le temps.

Lucian viens me chercher pour m’entraîner en salle des ventes et me dit que ça va commencer. Melons nous dans la populace on verra bien ce qu’il en ressortira. Ils annoncent les lots et je hausse les sourcils. Rien de bien affriolant on pourrais achetez tout les lots à nous deux et payer une tourné général à l’assemblé derrière sans que ça nous fasse boité mais bon je me prend au jeu, je teste les personnes qui font des enchère en enchérissant par moment par dessus eux. Viens le tour d’un voyage quelconque, je fais mon petit manège mais me met à sourire, j’ai pêcher un beau poisson. La jeune femme que je n’avais pas remarqué jusqu’à présent à un petit coté goth qui me plaît bien, elle n’a vraiment pas le look d’une nana qui viens à un gala de charité. Je la taquine un peu en montant les enchère mais elle ne lâche rien une fois qu’elle semble avoir assez de hargne contre moi je la laisse gagner en me retirant.

Comme je le pensais son premier reflex une fois l’enchère gagner c’est de chercher du regard celui qu’elle a vaincu. Je la fixe dans les yeux avec un sourire en coin et incline légèrement la tête en signe de respect. Une fois la vente terminé je sort de la salle et me dirige vers le buffet pour prendre un verre Lucian à mes côtés.

- Vodka martini, au shaker pas à la cuillère.

- Ce n’est pas ton style.

Je glisse un regard vers Lucian qui se commande un whisky sans glace.

- Quoi la vodka martini ? En même temps je ne risque pas de prendre du vin dans ce côté là…

- Nan la fille, j’ai remarquer ton jeu de prédateur avec elle. Le style chat de gouttière n’est pas dans ce que tu affectionne le plus de ce que je sais.

Je me met à rire de sa remarque et de loin je surveille l’arrivé de la jeune femme. Le serveur pose nos verres devant nous et je le gratifie d’un sourire éclatant accompagné d’un hochement de tête. Le jeune homme est troublé ce qui me fait rire intérieurement. Charisme vampirique mon grand, ne t’en fait pas ça ne veux pas forcément dire que tu es gay.

- Je n’ai jamais dit que je je comptais l’épousé.

Un long sourire étire mes lèvres et mon ami s’éclipse avec un clin d’oeil lorsqu’il vois approcher la jeune femme brune aux nombreux tatouage. Je sirote mon verre et fais comme si de rien était. J’arque un sourcils et la regarde du coin de l’oeil lorsqu’elle me parle. Je pivote doucement dans sa direction et lui offre un sourire amusé.

- Un gentleman sait se retirer d’une enchère lorsque le bien intéresse vraiment une jolie jeune femme… Oh je vous en pris ne buvez pas cette immondice, venez, suivez moi ils se réservent le bon champagne du côté des VIP. J’insiste.

Je plonge mon regard dans le siens je n’ai pas envie d’utilisé mon charme vampirique avec elle et la manipulation mentale juste mon charme naturel accompagné d’un magnifique sourire. Je lui fais signe de passer devant moi en posant mon verre sur la table et la conduit à travers la foule et nous nous dirigeons vers l’autre pièce et nos badges sont demander par une jeune femme, je montre le mien et plonge mon regard dans le siens pour un petit tour de passe-passe.

- Cette jeune fille est avec moi, je suis sur que ça ne pose pas de problème n’est-ce pas ?

Le tout agrémenté d’un beau sourire et d’une main dans les cheveux et nous voilà entré dans le petit salon reservé. Je m’approche du bar et prend une coupe de champagne que je tend à la jeune femme avant de commander un vin rouge pour moi. Je lève mon verre vers la jeune femme pour trinquer.

- A votre réussite dans les enchères.

Je bois une gorgé en observant la jeune femme, corps recouverts de tatouage, style goth rock avec de jolie New-rock. Je dois avouez que ce n’est pas vraiment mon genre de fille, j’aime les jeunes fille un peux sage que je peux pervertir à loisir, les petits oiseaux fragile. Elle me fait plutôt penser à une dominatrice plutôt renseigné sur le sujet et je ne sais pas pourquoi ce soir c’est ce qui m’attire.

- Jolie New-Rock. J’en ai eu porté des aussi imposante, des grosses bottes montante. Maintenant je me contente des modèle plus… sobre et classique. Il faut dire que ça se mari mieux avec le costard et le nœud papillon.

Je souris et indique mes chaussures de la même marque qu’elle mais type chaussure de costume, seul le talon en métal ciselé et les boucles sur les coté trahisse le côté New rock que j’aime beaucoup et qui donne un côté mon coincé au costume.


[/size]

---------------


I'm Sexy and I know it:
avatar
William A. Hawksworth


Alors moi c'est : William A. Hawksworth
On m'appelle aussi : Samuel Torrance et James A. Holden
Je suis agé(e) de : 177 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Gentleman Cambrioleur

Je suis ici depuis le : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par Dawn Abadon le Lun 10 Avr - 21:35




Quand la fureur abat le coeur
William & Dawn
 


- Flatteur en plus de cela !

Il me demande de le suivre en du côté VIP. Parfait. Je sais qu'il y a moins de monde dans cet espace. Calmement, je suis mon hôte jusqu'au carré VIP. Il n' y a aucun problème avec la jeune femme pour que j'entre. Les lieux sont sympathique à première vue. Des coussins rouges en velours moelleux ornent des fauteuils qui ont l'air tout aussi confortable.  Une petite table en fer forgé et a vitre transparente relève le reste du décor. Les lumières sont tamisées ce qui donne une bonne sensation sur l'endroit. Nous nous dirigeons vers le bar et une coupe de champagne se retrouve dans mes mains Je trinque avec lui.

- Je me suis inscris comme ça. Puis j'ai vu ce lot et je me suis dit que j'allais prendre des vacances !

j'offre un petit sourire et bois ma coupe. Je le détail discrètement du regard. Il à l'air de savoir ce qu'il veut avec les femmes. il ne sait pas que moi aussi, j'aurais ce que je veux. Mais d'une autre manière.

- Merci, c'est ce que j'aime mais parfois je fais des efforts. Du genre talons aiguilles. Très rarement...

Je lui sourit un peu.

- En général peu d'hommes s'intéresse à moi. Mes tatouages les effraient ou les dégoutent mais je me sens bien seule !

Dans ma tête, un plan se met en place. C'est osé mais cela me semble bien. J'observe les alentours. Les alcôves privées ? Oui, là. Je pose le champagne et réfléchit a comment l'attirer la bas. En même temps, il me parla et je souris en lui répondant.  Nous discutons alors de bon train et je me rapproche de lui me plaçant pres de lui.

- Alors ? Parle moi de toi. Jusqu'a maintenant nous avons parler des enchères et de moi. C'est quoi ton petit nom ?

Je souris légèrement et remarque une chevaliere. Je tends la main et attrape la sienne pour pouvoir l'observer. C'est classieux. Je lève mon regard vers lui.

- Et tu viens d'ou ?

Je fais exprès de me caler contre son épaule pour avoir le plus de contact. Je serais prête à tout pour obtenir ce que je vais même si c'est trash.  D'autres personne sont dans le coin, c'est calme. Certains discutent, d'autre se bisouillent.  C'est plaisant mais ma première cible reste le vampire contre moi.

 

[size=35]© Belzébuth[/size]
avatar
Dawn Abadon


Alors moi c'est : Dawn Abadon
On m'appelle aussi : Marisol Gautier
Je suis agé(e) de : 21 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : tatoueuse/mannequin aux heures perdues
Je suis ici depuis le : 12/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par William A. Hawksworth le Mar 11 Avr - 23:02


Let's play baby

 



Je porte le verre de vin rouge à mes lèvre et laisse le liquide légèrement âpre glisser sur ma langue. Je savoure le vin et la vision de la jeune femme devant moi. Le vin et les femmes, combinaison gagnante qui ma toujours fait frissoner. Elle parle de talon aiguille et je l’imagine parfaitement dans une tenue beaucoup moins sage avec une paire de cuissarde…

- Je suis sur que cela vous va à ravir, jeune demoiselle.

Un mince sourire étire mes lèvres alors que je la sent se rapprocher de moi. Oh la solitude te pèse ma jolie ? Laisse moi te tenir compagnie un moment tu vas adorer ça je te le promet.

- Hhmm le problème des tatouages oui… Ils éloignent les gens car la plupart des gens n’aime pas ce qui sort de l’ordinaire, les gens unique…

Elle me prend carrément là main et je trépigne intérieurement. Oh seigneur une désespérer qui me tombe tout cuit dans les bras. Ce serais presque trop facile mais en même temps elle m’a l’air d’une fille qui aime s’amuser. J’ai toujours entendu dire que les nana aux multiples tatouage on tendance à être très décomplexé et entreprenante sexuellement, j’ai hâte de vérifier ça avant de planter mes crocs dans sa jolie nuque.

On échange encore quelques banalité sur les enchères passé mais je sent que ce n’est pas un sujet qui l’intéresse et son regard ne cesse de dévier plus loin. Je pivote légèrement lorsque je pose mon verre pour voir ce qu’elle regarde avec intérêt et ce que je vois me fait sourire davantage. Oh la coquine… les petites alcôve reculé et privative. C’est une excellente idée que je trouve assez excitante. Elle me pose ensuite des questions sur moi en me dévorant presque des yeux.

Oh darling si tu savais qui je suis… mais tu le saura bien assez tôt pour mieux oublier ensuite. Un livre d’histoire ne pourrais par raconter tout ce que j’ai fait, tout ce que j’ai vu et le nombre personne que j’ai côtoyer. Je suis un jeune vampire mais un vampire particulièrement actif qui aime vivre dans l’excès.

- Lord Hawksworth de Londres mais William sera moins conventionnel je pense… Et quel est le nom de la jeune enchanteresse que vous êtes ?

C’est un titre un peux ronflant qui fait toujours son petit effet même si en réalité je suis né dans la fange et les immondice de Londres comme un crève la faim, ce n’est que bien des années plus tard que j’ai obtenue ce titre en dépouillant un homme de tout ses biens dans une partie de poker. Je suis un joueur invétérer et j’adore ça, il y a tant à gagner et le goût du risque est tellement jouissif.

Je fais signe au serveur de me resservir la même chose et d’ajouter une autre coupe de champagne. Je prend la coupe de Champagne et l’échange avec la coupe vide que tiens la jeune brune à mes côtés. Deux verre de champagne avec la proportion des bulles à faire monté l’alcool plus rapidement à la tête, je met toute mes chances naturel de mon côté. Je reprend mon verre et souris d’un sourire éclatant à la jeune femme.

- J’ai remarquer votre regard en biais vers les alcôves… Que diriez vous de faire plus ample connaissance dans l’une d’elle ?

Je la laisse passer devant en posant ma main sur sa chute de rein pour l’invité à avancer et profite d’être derrière elle pour posé mon regard impunément sur son dos, ses hanches et son magnifique fessier qui se balance au rythme de ses pas. Au loin je vois Lucian qui me regarde avec un grand sourire, je lui fais un petit salut victorieux avant de m’enfoncer dans l’alcôve. Les tentures et les bougies donne un aspect beaucoup plus cosy et intime ce qui n’est pas pour me déplaire. Je m’assoie avec grâce sur un canapé et croise mes jambes de façon négligé sur mes genoux. Je suis totalement à l’aise et je respire l’assurance. En même temps pour quel raison je ne devrais pas êtres sur de moi ? Je suis jeune (physiquement du moins), beau, riche et j’ai un charisme fou.

- Maintenant que nous sommes un peux isolé, tranquille en tête à tête nous pourrions apprendre à nous connaître mieux… Qu’est ce que tu fais dans la vie ? Tu ne semble pas être une habitué de ce genre de rendez vous mondain.

Je dégage une mèche de ses cheveux qui tombe devant son visage et le frôle du bout de mes doigts. Je ne vais peut-être pas extorqué de l’argent ce soir mais je compte bien passer une bonne soirée avec un genre de fille que je n’ai jamais vraiment pratiqué auparavant.




---------------


I'm Sexy and I know it:
avatar
William A. Hawksworth


Alors moi c'est : William A. Hawksworth
On m'appelle aussi : Samuel Torrance et James A. Holden
Je suis agé(e) de : 177 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Gentleman Cambrioleur

Je suis ici depuis le : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par Dawn Abadon le Lun 1 Mai - 15:00




Quand la fureur abat le coeur
William & Dawn
 

- Disons que ça pourrait changer mon style actuel.

Je souris en le regardant. Mon petit plan s'assemble et je trépigne d'impatience de coincer ce joli petit fumier.

- Je ne dirais pas unique. Je dirais étrange. Ce n'est pas tout le monde qui adhère a ce... style d'art.

Sa main est fraîche et je bois du champagne pour cacher le sourire qui étire mes lèvres. C'est presque facile. Le fait d'être tatouée me permet d'attirer des gens qui sont intrigués, curieux voir même jaloux et ils me parlent de mon corps. Une fois, je suis même tombé sur une femme surnaturelle. C'était une louve et je l'ai détruite. J'ai dû passer par certains actes mais j'ai pu obtenir ce que je convoitais depuis quelques semaines.

- Oh.. Un Lord... Et que venez-vous faire ici ? Si je peux me permettre de poser la question..

Je souris.

- Pour ma part, je ne suis qu'une femme vivant de modestie et d'un petit magasin. Mon nom est Dawn. Dawn Torres.

Lorsque je tombe sur une créature, je ne révèle jamais mon vrai nom. Ce serait une source de danger. On me retrouverai que trop facilement et alors je pourrais signer mon arrêt de mort.

La main habile de mon interlocuteur échangea ma coup vide contre une pleine. Le mauvais bougre, il essaye de me soûler au champagne. J'ai plutôt une bonne descente alors ce n'est pas avec du champagne qu'il va réussir à me soûler.

- Ce serait avec plaisir...

Parfait. Je passe devant, en regardant autour de moi et un sourire assez machiavélique se dessine sur mes lèvres lorsque je sens sa main se balader sur mes reins. J'ai remarqué son acolyte aussi. Je m'en occuperais plus tard. Chaque chose en son temps. Les alcôves sont sympathiques et accueillantes. Il y fait une chaleur ambiante et c'est agréable. Je m'assieds dans le sofa près de lui et le regarde en posant ma coupe de champagne. Tout de suite il attaque en tutoiement. Très bien.

- Je suis une tatoueuse. J'exerce mon métier partout au USA et je suis souvent invitée lors de convention ou de concours dans le monde entier. Ces soirées ne sot pas pour moi. Je suis venue avec une cliente parce qu'elle me l'a gentiment demandé et j'ai acceptée de venir. Je m'étais préparée je me suis dit qu'il y aurait peut-être des bon lots. Et il y a eu ce qui fait que nous sommes tout les deux là en ce moment. J'ai réellement besoin de vacances. Le mieu serait d'être un vampire !


Je souris et le regarde

- Ce sont les légendes locales... Il paraît que la ville serait remplis de petit monstre...

Ma dernière phrase n'est pas dénuée de sens, je parle des créatures surnaturelles. J'espère qu'il va comprendre mon allusion et que les choses sérieuses vont commencer. Il remet une mèche de cheveux derrière mon oreille et sa main me frôle. A ce moment, je met une main sur sa cuisse et fait de petit aller retour avec les ongles en suivant des yeux mon geste.

- Et toi alors ? Parle moi de toi. Un homme aussi charmant que toi. Que fais-tu ici ? Serais-tu tomber dans les bras de la luxure ?


 

[size=50]© Belzébuth[/size]
avatar
Dawn Abadon


Alors moi c'est : Dawn Abadon
On m'appelle aussi : Marisol Gautier
Je suis agé(e) de : 21 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : tatoueuse/mannequin aux heures perdues
Je suis ici depuis le : 12/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par William A. Hawksworth le Sam 6 Mai - 10:07


Let's play baby

 



Assis aux côté de la jeune femme je l’écoute déblatérer ça vie en faisant mine de m’y intéresser. Concrètement qu’est ce que j’en ai à faire de la vie de cette fille ? Rien, absolument rien, ce n’est pas ça qui m’intéresse chez elle. La ce que j’ai dans la tête c’est l’étape suivante ou je pourrais m’emparer de son corps et m’abreuver de son sang. Je n’irais pas jusqu’au bout elle n’a ni le raffinement ni l’élégance pour me faire une bonne compagne, trop vulgaire dans son physique. Tatouage et piercing jusque sur le visage ce n’est pas ce que je recherche chez la femme qui dominera le monde à mes côté jusqu’à la fin des temps, elle doit avoir une prestance de reine et cette Dawn ne la pas mais elle fait un bon divertissement.

Je reprends place dans la conversation lorsque j’entends le mots vampire. Je reste stoïque vu de l’extérieur, j’adapte mon expression pour la basé sur de la surprise amusé mais interieurement je m’agite, l’avantage d’être mort c’est que nos expressions sont très souvent impassible et indéchiffrable sauf si on souhaite qu’elles le soient. Mes sens s’affole légèrement et je réfléchit à toute allure. Je plonge mon regard dans la jeune femme en essayant de voir ce qu’elle a derrière la tête. Je lui souris et penche la tête sur le côte.

- Des monstres à Fearwood vraiment ? On en apprend tout les jours… en tout cas si je devais choisir je choisirai certainement pas de devenir vampire.

Je prend une mine dégoutté.

- Tu imagine, être blafard, sentir la mort, ne pas pouvoir sortir au soleil, ressembler à un cadavre ambulant avec des grande dents pointu comme dans Nosferatu ? L’angoisse. Je préfère ma place à la leur…

Que des stéréotype de film totalement faux. Enfin sauf le soleil mais nombre d’entre nous avons contourné le problème grâce à la magie et l’appuie des sorciers. Entre surnaturelle on s’entraide. Je fait mine de réfléchir un moment avant de continuer.

- Je pense pour ma part que ce genre de créature existe. On aurais découvert leur existence depuis longtemps si ça avait été le cas… enfin tu as peut-être ta propre théorie sur le sujet.

Je lui souris et prend un verre de champagne. Il y a des chances pour que cette femme en sache plus qu’elle ne veux bien le dire sur le sujet. Il faut que je la face parler. Je vais usé de mes dons sur elle et si cela ne fonctionne pas c’est qu’elle prend de la veine de venus et par définition qu’elle connais l’existence des vampires. Une idée me vient à l’esprit. Et si elle savait pour moi ? Une chasseuse ? j’ai envie de rire, si c’est le cas elle veux mourir. Si elle compte m’attaquer ici je lui souhaite bien du courage surtout que je ne suis pas seul et que mon ami sorcier n’est pas très loin. Une attaque contre moi signifierai sa mort. Bonne chance gamine. Mais ça ce n’est qu’une hypothèse je ne peux rien affirmer sans preuve.

Sa main sur ma cuisse se fait entreprenante. Soit c’est une fille vraiment facile, ce qui est totalement possible, soit c’est un plan pour me distraire, j’avoue que c’est une méthode assez plaisante et je la laisse faire pas inquiet pour un sous sur ce qui pourrait ce passer. J’ai totalement confiance en moi même pour gérer cette situation. Je la regarde et lui offre un sourire charmeur avant de répondre à sa question.

- Et bien la luxure est une vielle amie mais si je devais la croisé je ne viendrais pas ici… Non je suis … collectionneur d’art. J’espérais trouver quelques perles rare durant les enchères mais je n’ai rien vu de bien affriolant en ce qui concerne les croûtes qu’ils nous ont présenté. Heureusement à la place j’ai gagné une charmante compagnie.

Je fini mon verre et regarde sa coupe presque vide également. Je plonge mon regard dans le siens et use de mon attraction vampirique pour la manipulé.

- Nos verres sont vide, et si tu allais nous chercher une bouteille directement ? Comme ça on pourrais passer une soirée tranquille… Laisse tes affaires, ne t’encombre pas je vais les surveiller.

Je lui souris le plus naturellement du monde. L’heure de vérité, si elle part sans rien dire je n’aurais cas vérifier ses papier pour m’assurer qu’elle ne me tend pas un piège et me rassurer un peu , si elle résiste je saurais qu’elle est sous veine de vénus et dans ce cas là… je saurais qu’elle sait.




---------------


I'm Sexy and I know it:
avatar
William A. Hawksworth


Alors moi c'est : William A. Hawksworth
On m'appelle aussi : Samuel Torrance et James A. Holden
Je suis agé(e) de : 177 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Gentleman Cambrioleur

Je suis ici depuis le : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par Dawn Abadon le Mer 7 Juin - 15:07




Quand la fureur abat le coeur
William & Dawn
 


Je souris et le regarde.

- Moi non plus ! Je n'aimerais pas croquer une carotide. Sinon sans regarder ce fait là, ça pourrait être... Intéressant à vivre.

Je termine alors ma coupe et la pose sur la petite table. Je relève les yeux vers mon interlocuteur.

- C'est flatteur de ta part. Tu collectionnes ? Ta maison doit ressembler à un vrai musée !

Je ris doucement et je vois qu'il cherche mon regard. Il essaie de me manipuler. Fourbe ! Seulement, je bois régulièrement de la veine de vénus. Je fais alors comme un chasseur sensé face à son adversaire.

- Oui j'y vais ! Merci pour les affaires !

Je me lève et vais vers le bar pour demander une bouteille. Je n'ai rien à craindre de laisser mes affaires avec lui. toutes mes armes sont sur moi. Ma fausse carte d'identité est au nom de Dawn Torres. J'ai juste une bombe lacrymogène et un couteau pour me défendre. Après j'ai mes papiers et des trucs de filles. Tout ce qu'il y a de plus banale et qui n’éveillerait pas l'attention d'un vampire.

Le serveur revient avec une bouteille de champagne fraîche. Je le remercie et retourne près de William.

- Et voilà ! Toute fraîche sortant du frigo. Elle est encore mouillée.

Déposant la bouteille sur la table entre nos coupes je m'installe près du vampire avec un sourire.

- Tu sais, j'ai bien l'intention de passer une bonne soirée...


Prenant, une petite impulsion, je m'assieds sur ses genoux, face à lui avec un sourire coquin. La meilleure façon d'avoir un homme c'est la drague. Voir le sexe au dépend de la personne.

- Arrêtons de discuter de tout ça et passons aux choses sérieuse ? Qu'en dis-tu ?


Je fais glisser ma main aguicheuse sur son torse puis sur son menton et lui sourit comme si j'étais une nana normale qui voudrais passer à des actions moins conventionnel que la discussion. Je reste néanmoins dans une bulle distante. Je joue avec lui du regard et de quelques caresses sur les épaules ou le visage. C'est une tactique que j'ai mise en place il y a de ça plusieurs années. Son ami ami sorcier est dans le coin. Je lui réserve à lui aussi une petite surprise qui va changer la partie en ma faveur. Je ne suis pas dupe et par chance, le local état ouvert avant que les enchères commence. J'ai un badge VIP que j'ai acheté la veille caché sous mon t-shirt, je suis venue faire un petit tour avant et, malheureusement pour le sorcier, la plupart des canapés, coussin sont saupoudrés d'aristea. Inodore, incolore.. Un jeu d'enfant. Il lui suffirait de s'asseoir quelque part pour perdre toute magie. Naturellement, j'ai un flacon sur moi qui me permettrait de le tenir à distance. Un sorcier sans pouvoir ne s'attaquerait pas à une chasseuse qui serait armée, aux risques de mourir. Cela reste un humain.

Je me reprends car j'étais perdue dans mes pensées et sourit au vampire en déposant un léger baiser sur sa joue. Je ne suis pas seule sur cette mission. Si je me retrouve en difficulté l'autre interviendra. Je murmure d'une voix sulfureuse contre son oreille.

- Quelque chose te ferait plaisir ?

 

© Belzébuth
avatar
Dawn Abadon


Alors moi c'est : Dawn Abadon
On m'appelle aussi : Marisol Gautier
Je suis agé(e) de : 21 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : tatoueuse/mannequin aux heures perdues
Je suis ici depuis le : 12/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par William A. Hawksworth le Mer 14 Juin - 13:04


Let's play baby

 



Je la regarde partir avec satisfaction. Une fois assez loin je récupère son sac et de manière peux gentleman j’entreprends de le fouillez. Que voulez vous, on ne survie pas plus d’un siècle avec mon mode de vie sans être un minimum prudent. Je n’y trouve pas grand-chose d’intéressant que des choses banale que l’on trouve dans un sac à main de fille de nos jours. Je tombe sur un porte clé sympa, je vérifie d’un coup d’oeil que la jeune fille ne reviens pas puis brise la petite chaine entre mes doigts pour récupérer l’objet.

J’aime bien garder des objets personnel des nana que je chasse que ce soit pour le sexe ou pour le sang. Ça me permet d’avoir comme un carnet de contact si je veux les revoir un jour. Je dissimule mon trophée dans une de mes poches et replace le sac de la jeune femme à sa place d’origine. Je regarde la brune tatoué revenir avec une certaine excitation. Je me demande jusqu’où vont ses tatouages…

Je lui souris alors qu’elle dépose la bouteille sur la table basse.

- C’est parfait alors. Il n’y a rien de meilleur que le champagne bien frais…

- Tu sais, j'ai bien l'intention de passer une bonne soirée…

- Mais moi aussi Darling.

Je plisse les yeux en souriant ce qui me donne un petit coté renard. Elle se place alors sur mes genoux une jambe de chaque coté de mes hanches. Mon regard se réchauffe encore montant que quelque degré. Je vois que l’on a la même conception de passer une bonne soirée, le sang en moins malheureusement mais on y viendra peut-être, ce n’est pas par faim j’ai déjà manger mais par pur plaisir, allié sexe et sang c’est un cocktail jouissif pour nous autre enfant de la nuit.

- Je suis tout à fait d’accord, les discutions on tendance à m’ennuyer très vite…

Je passe mes mains sur ses cuisses les caressant remontant jusqu’à ses fesses, sur lesquels je pose mes mains afin de la rapprocher un peux plus de moi.

- Quelque chose te ferait plaisir ?

Je la dévore des yeux alors que mes lèvres se pose sur sa main et remonte lentement le long de son bras. Oh il y a tant de chose qui me ferais plaisir… Je me redresse et viens poser un baiser à la naissance de ses seins.

- Toute suite je dirais… boire ce champagne à même ton corps.

Je lui accorde un petit sourire en coin. Et regarde autour de nous. L’endroit est propice à un coup vite fait mais pas pour ce que je veux faire... Mes mains se balade sur son corps, passe sous son haut en caressant sa peau doucement sans aucune précipitation et remonte jusqu’à ses seins que je caresse par dessus le soutient gorge. Il ma sembler sentir au passage des marques sur sa peau, comme des cicatrices. Le petit panneau d’alerte s’allume à nouveau en rouge. Je reste naturel malgré le petit sourire intérieur qui m’anima et viens l’embrasser langoureusement.

Et alors même si c’est une chasseuse… qu’est ce qui m’empêche de prendre du plaisir? Ça à même un petit côté excitant je trouve, jouer avec le danger. Après tout avec les chasseur le plus important c’est de ne pas ce faire prendre. Ils ne sont pas tous taré et psychopathe sur les bords. On verra bien ce qu’il en est je vais la titiller un peu pour voir ce que ça donne.

Mes mains toujours sous son haut je m’empare de ses lèvres pour un long baiser plein de luxure, nos langues se mèlent, se cherchent et se titillent. J’aime ce goût fin de champagne qui flotte entre nous ça à un petit coté sexy je trouve. Je lui fait par de tout mon savoir faire en manière de baiser, passer les 150 ans on commence à avoir une certaine expérience dans le domaine. Mais je dois avouer qu’elle se débrouille pas mal la petite ce qui me laisse présager la suite.

Je quitte lentement ses lèvres, passe à sa joue pour venir murmuré à son oreille.

- Il y a un hôtel non loin… est ce que ça te tente ?

Je souris légèrement alors que je reprend ma descente vers son cou que j’embrasse. Je sent sa veine battre sous sa fine couche de peau, j’en trace la ligne avec ma langue. J’ai très envie de planter mes crocs dans sa jolie gorge… mais tant que je ne suis pas sur de savoir si elle est potable ou non je ne vais pas prendre de risque et me contente simplement de lui mordiller le cou sans mes crocs, juste avec mes dents d’humain lambda.

Est ce que tu stress ma belle. Entre mes bras, dans cette position tu n’es qu’une poupée inoffensive. Je pourrais te brisé dans l’étreinte de mes bras ou encore t’arracher la gorge de mes crocs acérer mais c’est à mille lieu de ce que j’ai comme projet en tête pour nous deux ce soir Darling.




---------------


I'm Sexy and I know it:
avatar
William A. Hawksworth


Alors moi c'est : William A. Hawksworth
On m'appelle aussi : Samuel Torrance et James A. Holden
Je suis agé(e) de : 177 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Gentleman Cambrioleur

Je suis ici depuis le : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la fureur abat le coeur... William & Dawn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum