I know what you are Darling [Hayley/James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I know what you are Darling [Hayley/James]

Message par James A. Holden le Jeu 10 Nov - 17:35


Hello sweety
Have you ever danced with the devil in the pale moonlight?

 

Les muscles tendus et saillant sous l’effort, je maintient fermement ma position sur la barre de traction. Je compte jusqu’à cent et redescend doucement avant de me hisser de nouveau frôlant de mon torse nue la barre froide. Je répète l’opération une bonne trentaine de fois et me laisse tomber doucement sur le sol. J’attrape une bouteille d’eau posé non loin et me désaltère tout en retirant mes écouteurs m’étant fin à la chanson Rosenrot de Rammstein. J’inspire à fond et regarde l’heure, 9 heure. Ça fait quatre heures que je m’entraîne sans relâche, alternant entre traction, poids, course, abdominaux… Je sent toute les fibres de mon corps me chauffer délicieusement. Je détache les poids que j’ai fixé sur chacune de mes jambes et quitte ma salle de sport au profit de la salle de douche attenante.

L’eau glacé coule sur mon corps et me fait un bien fou, des frissons cours le long de ma peau pâle et je soupire de plaisir. Je laisse mon esprit divagué un moment, je réfléchi aux piste que j’ai déjà trouvé sur les créatures que je traque. Cette ville est une vrai mine d’or, ces démons foisonnent par centaine, il y en a de partout, à chaque coin de rue. J’ai l’impression d’être un gosse à Disney-land tellement,c’est grisant, j’adore ça. Je me suis déjà occuper de quelques créatures mais c’était du menu fretin, un amuse bouche pour fêter mon arriver en ville. Je sais que mon nom est connu dans certain coins malfamé, on le chuchote à voix basse sans trop le dire un peux comme pour beetlejuice ou voldemort, à croire que dire mon nom a vois haute va me faire apparaître. Je me met a rire tout seul à cette idée qui ma foi me plais beaucoup. J’ai hâte d’étudié tout ça pour voir qui sont les surnaturels puissant de cette ville, histoire de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière. Je n’oublie pas non plus de toujours rester sur mes gardes. Il ne faudrait pas que je prenne une trop grande confiance en leur incapacité, certain son plutôt rusé, c’est ce qui rend les choses si piquante.

Une fois passer sous une douche bienfaitrice je remet mon collier avec soin, je caresse les crocs du bout de mes doigts et les portes à mes lèvres pour y déposé un baisé. Je m’habiller d’un jean simple et d’un t-shirt blanc ajusté, je passe le collier par dessus le col de mon t-shit et je me dirige vers ma salle d’arme. Mes pas m’y conduise presque inconsciemment à force de toujours suivre le même programme. Lever, prière, déjeuné léger, musculation, entraînement avec les armes, repas, étude et recherche sur les surnaturels, confession, chasse… à peut de chose près mes journées ressemble un peu toute à ça. De temps en temps je m’autorise un peu de détente, on doit bien s’amuser parfois, sinon on deviendrais dingue n’est ce pas ?

J’ouvre ma grande armoire en inox ou se trouve une parti des armes a feu et des munitions. Mes sourcils se fronce lorsque je vois ce qui reste dans mes stocks de munition. Bon et bien changement de programme. Aujourd’hui c’est shopping Darling. Je prend un petit carnet et un stylo puis entreprend un check-up complet de mes stocks, notant tout ce dont je vais avoir besoin. Je n’hésite pas à reprendre de tout en grande quantité. Il faudra aussi que je passe à l’église récupérer de l’eau bénite et voir si je trouve un apothicaire pour mes herbes, sinon je ferais ça à l’ancienne en allant les chercher moi même en pleine nature.

Une fois plusieurs page de noté je ferme le carnet et le met dans la poche de mon jean. Je prend un calibre 35 chargé que je passe à la ceinture au niveau des lombaires, je prend un pieu à la main et une dague . Je remonte dans la maison, je passe une paire de bottes de moto dans lesquels je glisse ma dague et une veste en cuire ou je dissimule le pieu. Toujours sortir couvert comme dirais mon père. Je prend un casque noir, mes clés et je me dirige vers le garage.Je chevauche ma moto, une triumph de tout beauté, noir et sexy et enfile mon casque. Je démarre en trombe et file en direction de la ville.

Je déambule lentement dans les rues pour finalement trouver le magasin que je recherche. Je fait ronfler le moteur et fait demi tours pour me garer juste à devanture de l’armurerie. Je met ma monture sur sa béquille et retire mon casque en douceur. Je le dépose sur le rétroviseur après avoir vérifié ma tête et passer une main dans mes cheveux pour leur redonner un air convenable. Je me dirige lentement vers le magasin et pénètre dans son enceinte en déclenchant le petit tintement de clochette. Je m’avance directement vers le comptoirs ou se tien une jolie jeune femme. Je lui souris, un poil prédateur.

- Bonjour My Lady. Lui dit-je d’un ton très courtois avec un petit hochement de tête.

Je sort mon petit carnet de la poche de mon jean et le dépose devant la jeune femme et récupère deux liasses de billet sorti de ma veste pour les posés à coté du carnet. Je fixe la jeune femme de mes yeux bleu électrique. J’ai conscience que dans une petite bourgade comme fearwood on ne doit pas être habituer a voir des liasses de billet nous tomber sous le nez tout les jours. Mais elle n’a encore rien vu. Si j’ai appris une chose en temps que chasseur c’est qu’un armurier heureux fait un chasseur satisfait de sa marchandise. Je lui souris et tapote le carnet du doigt.

- J’aimerais vous passer une petite commande… Si vous arriver à me fournir tout ce qui est sur cette liste avant la fin de cette semaine, les petites sœur suivront.
avatar
James A. Holden


Alors moi c'est : James Adam Holden
On m'appelle aussi : Samuel Torrance
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : un humain
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : Chasseur de prime
http://68.media.tumblr.com/28f9cde9f0e73a11727618a63b7139df/tumblr_inline_muqr2td0B41rt2432.gif
Je suis ici depuis le : 03/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: I know what you are Darling [Hayley/James]

Message par Hayley Marshall le Ven 11 Nov - 17:38

La journée a très mal commencée. Je me suis  levée en retard et j'ai eu des problèmes de voiture. J'ai du me rendre a pied au travail avec le froid qui fait. Malgré le fait que je sois une louve je ressens quand même la douleur froide de la pluie sur mes mains et mon visage. Je suis arrivée en courant bravant la tempête et trempée. Après m'être changée, j'enfile mon tablier de cuir a poche ou je range mes outils quand j'ai besoins.

Le soleil mets un temps fou pour émerger et donner de la lumière a la nature encore endormie. J'étais déjà au fourneau lorsqu'un papy entra dans la boutique pour que je regarde une épée qui avait servit a son grand-père.Elle était donc très vieille mais magnifique. Il voulait la vendre a quelqu'un mais savait pas combien elle vaut. Alors je lui dis qu'avec quelques retouches, elle aurait plus de valeur et donc ça lui ferait plus d'argent. Il m'annonça que déjà de base il n'avait pas d'argent pour la faire réparer. Je lui dit que je prendrais 10$ si il veut que je la retouche. Il semblait excité a l'idée que je puisse faire quelques choses pour pas cher. Je souris. C'est toujours un plaisir pour moi d'aider les autres. M'occupant du matériel du monsieur, je pensais à certaines chose de ma vie. Surtout a la pleine lune qui sera la dans pas longtemps. Terminant soigneusement ce chef-d'oeuvre, je la rendis a son propriétaire qui me paya et s'en alla.

Vers 16h, un bruit de moto se fit entendre devant la boutique. Un nouveau client. Car pour l'instant aucun de mes clients n'a de bécane. Je repassais devant au niveau du comptoir et m'essuyais le visage avec un torchon. Quelques secondes plus tard, un jeune homme entra dans ma boutique. Je sentais une odeur sur lui qui n'est pas commune. Différentes odeur de différentes espèces. Je fronçais les sourcils et le laissait venir jusqu'à moi.

- Bonjour my lady.

Il hocha la tête puis dépose un carnet devant moi et deux liasses de billets.

- J’aimerais vous passer une petite commande… Si vous arriver à me fournir tout ce qui est sur cette liste avant la fin de cette semaine, les petites sœur suivront.

Monsieur est un petit coq a ce que je vois.

- Bonjour,
répondis-je d'un ton calme et posé.

Je pris le carnet en m'appuyant sur le comptoir et je lis. Il ne me demandait pas grand chose de compliqué. Seulement quelques armes en argent. Cela se fait avec des bons gants pour pas qu'il m'arrive des brûlures. Je fixe aussi dans les yeux ce jeune inconnu.

- Je peux vous faire ça en 3 heures. Ce n'est pas bien compliqué.

Je continu de le regarder en restant sur mes gardes. Je n'étais pas en confiance. L'homme est assez froid, a une posture défensive. Je sens bien qu'il y a quelque chose qui tourne pas rond avec cet homme. Je me tourne tandis que mes yeux de louves prennent le dessus. Je passe derrière et met du métal à fondre juste le temps que mon calme reprenne le dessus. Le danger rôde dans le deux pièces ou je travaille. C'est un chasseur. Contre une louve seule pas entraînée cela peut faire des ravages de fou. Imaginer alors qu'elle boucherie ce serait. Du sang de partout contre les murs car on ne se laisserait pas faire l'un avec l'autre. Lui voudrait m'exterminer et moi me défendre. A part le griffer profondément ou le mordre pour le transformer, je pourrais rien faire d'autre. Sa force n'est pas supérieur à la mienne mais il a de l'entrainement. Avec facilité, il pourrait me piéger dans ses filets. Je repasse devant et lui sourit.

- J'aurais besoin de votre nom. C'est pour les cahiers de compte. Et pour voir les clients fréquents.

Je me baisse derrière le comptoir et cherche mon cahier pour noter son nom. Je soupire et grogne légèrement de frustration. Mes patrons rangent rien ou alors en bazar et après je ne retrouve plus les affaires. Au bout de deux minutes ridicule, je finis par retrouver mon livre et je me pose sur le comptoir avec un stylo. Je regarde en fonction de nos prix et lui annonce le sien par rapport aux armes demander. Forcément, il y a de l'argent alors je prends plus cher. Je peux finir blesser avec ses conneries. Je rattache mieux mes cheveux et je souris en le regardant.

---------------

❝Lone wolf ❞
   
   (c)Allison
avatar
Hayley Marshall


Alors moi c'est : Hayley Marshall
On m'appelle aussi : ARMSTRONG Lily Rose
Je suis agé(e) de : 19 ans
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Vendeuse à l'armurerie

Je suis ici depuis le : 07/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum