"Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Adriel Vladislova le Jeu 23 Juin - 0:34

Nous étions vendredi et après les cours j'avais décidé de passer un peu de temps avec Hayley. Comme elle avait finit son travail à l'armurerie un peu plus tôt, je l'avais rejoins directement chez elle. Nous avons passé la soirée collé l'un à l'autre à rire et à parler de tout et de rien. A chaque fois que j'étais avec elle je ne voyais plus le temps passer. Et cette soirée n'a pas fait exception à la règle, si bien que lorsque je me rendis compte qu'il fallait que je quitte la grande maison de Hayley pour rejoindre mon petit studio étudiant à côté du lycée, à l'autre bout de la ville, il était déjà minuit passé.
Pour retourner dans mon appartement, deux possibilités s'offraient à moi. Soit je faisais le grand tour de la ville en passant par le parc, devant le centre commerciale puis devant la mairie ; soit j'empruntais les petites rues sinueuses, étroites et sombres du centre ville. En y pensant de cette manière, cela ressemble à un mauvais scénario pour un film bas de gamme où la seconde solution ferait froid dans le dos et serait glauque... Mais pour moi la décision concernant mon trajet fut vite prise. Un petit vent frais soufflait dehors, ma journée de cours m'avait fatigué et j'avais envie de retrouver mon lit au plus vites. J'optais donc pour le raccourci que formaient les ruelles austères.
Je mentirais si je disais que j'étais totalement confiant en traversant l'obscurité qui régnait dans ces rues. Les bruits de la nuit n'étaient pas toujours rassurant, d'autant plus lorsque l'on savait de quoi ils pouvaient venir... Soudain, fonçant toujours tête baissée, je bousculai quelqu'un.
- Excusez-moi. Marmonnais-je en relevant la tête. Je fut d'abord surpris de constater qu'il y avait encore du monde dehors à une heure pareil, car l'homme que je venais de rencontrer était accompagné de deux autres personnes, avant de remarquer la forte odeur d'alcool qui émanait d'eux. On aurait dis qu'ils avaient vidé plusieurs caisses de bières. La seule femme présente semblait complètement désorienté et l'autre homme tenait une bouteille de vodka à moitié vide dans sa main. C'est alors que celui que j'avais bousculé m'attrapa pas le col de mon tee-shirt et me plaqua contre le mur froid.
- Toooi, vas.. Tu vaaaas pas... Tenta-t-il de baragouiner. Je dus détourner le visage tellement son haleine empestait l'alcool. J'essayais en vain de m'échapper de son emprise mais il me maintenait fermement. Alcoolisés comme ils l'étaient tous les trois, j'étais persuadé que cela pouvait dégénérer à n'importe quel moment.
Je regardais autour de moi à la recherche d'une ombre qui se détacherait de la nuit pour m'aider à sortir de là sans encombre...

---------------


grande iconepetite icone
It's you and me
LADY SUR EPICODE
Adriel parle en #009999
avatar
Adriel Vladislova


Alors moi c'est : Adriel
On m'appelle aussi : Cléore A. Carew
Je suis agé(e) de : 18 ans
Je suis : un humain
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Lycéen

Je suis ici depuis le : 11/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Ariane Crawford le Jeu 23 Juin - 15:07

UNE RENCONTRE ROCAMBOLESQUE !.
 

La nuit régnait à présent sur la petite ville de Fearwood. Les commerçants fermaient les magasins, les personnes sortaient de leur interminable journée de travail pour enfin rentrer chez eux et le silence et le calme absolu s’installèrent. Un moment dont Ariane ne ratait jamais cette occasion car tous les soirs, elle appréciait se balader dans les petites ruelles, et cela lui permettait aussi de découvrir d’autres environs en tant que nouvelle citoyenne de la ville. Parce que oui, le jour soit elle restait toute la journée chez elle ou alors elle entreprendra de partir vers la forêt giboyeuse ou les montagnes rocheuses. Donc c’est plutôt rare de voir Ariane dans le centre-ville en pleine journée.
L’Italienne se balader par-ci par-là, les mains dans les poches de son polo gris tout en marchant sur les pavées fraîchement humide. Elle scrutait ses pas avec un air plutôt pensif, ne regardant même pas où elle marchait. C’est à ce moment-là qu’on se demande à quoi bon pouvait-elle penser pour rester ainsi, à être comme en « admiration » sur ses chaussures. Cependant, elle releva brusquement sa tête comme surprise. Décidément, on ne pouvait vraiment pas la comprendre des fois. Et pourtant ce changement si soudain était causé par plusieurs voix, dont une notamment. En fronçant des sourcils, elle se retourna légèrement, elle décida de se diriger vers une autre petite ruelle un peu plus loin. Elle avait ressenti quelque chose d’anormale alors pour conclure ses doutes, elle se rendit à l’endroit. Et en effet, au loin Ariane aperçut trois silhouettes qui en encercler une autre qui était tenu fermement par un grand gaillard. Elle ne tarda pas à sentir elle aussi cette puanteur monstrueuse qui n’était autre que l’alcool. Bon, le but, c’était de blesser personne et d’essayer de parler calmement, enfin, vu ces personnes qui étaient complètement bourrées, elle resta perplexe mais autant s’efforcer. D’un pas plus que sûr, elle s’approcha du groupe en soupirant, toujours les mains dans les poches pour paraître le plus « cool » possible.

« - Excusez-moi mais veuillez laisser ce jeune homme tranquille, je pense qu’il ne vous a rien fait.
Dit-elle avec ton neutre et calme en fixant exclusivement l’homme qui venait de lâcher non sans grande délicatesse le jeune homme. Avec un sourire au coin, il ne se gêna pas pour s’approcher d’elle en zigzagant avant de lui répondre :

- Va… te faire… foutre…
Et aussitôt, il leva le poing vers son visage mais il fut arrêté brutalement par Ariane, qui tenait le poing de cet homme au creux de sa paume avec une force étonnante, avant de presser légèrement ses doigts sur celui-ci pour poursuivre.

- A ta place je n’aurai pas fait ça. A présent partez et ne tentez plus de blesser ce jeune homme encore une fois, c’est clair ? »
Répondit-elle toujours sur un ton neutre en fixant intensément les yeux de cet homme alcoolisé avec un regard froid. Elle n’avait même pas eu besoin d’hypnotiser les deux autres derrière car sa voix avait été très envoûteur et surtout parce qu’elle possédait de grand pouvoir, mais pas autant qu’un vampire qui se nourrirait de sang humain. Sur ces mots, les trois jeunes gens partirent aussitôt sans une injure et calmement. Ses yeux se posèrent finalement sur l'inconnu, sans un mot.

---------------

avatar
Ariane Crawford


Alors moi c'est : Ariane Crawford
On m'appelle aussi : Laeticia Baker
Je suis agé(e) de : 416 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Aucun métier fixe

Je suis ici depuis le : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Adriel Vladislova le Lun 4 Juil - 15:12

L'haleine de l'homme devant moi me donnait littéralement envie de vomir. Espérer que quelqu'un sortirait de l'ombre pour sauver était idiot. A part des alcooliques et des fêtards, il ne doit y avoir personne dehors à une heure pareil.. Il fallait que je trouve une idée pour me sortir de cette situation. Réfléchissons, réfléchissons... Qu'est ce que je possédais ? Sur moi, j'avais mes clés, mon téléphone, et... C'est tout !... Je n'irais pas loin avec cela... Voyons voir, je devais quand même avoir un peu d'aconit mais bien que l'homme en face de moi semblait assez puissant, il ne me tenait pas avec assez de force pour pouvoir être un loup-garou, pour pouvoir être un vampire non plus d'ailleurs, donc la veine de vénus ne me servirait pas non plus. Pour être franc, j'étais pratiquement sûr que cet homme n'était pas un surnaturel, il était alors évident qu'aucune des plantes permettant d’immobiliser les surnaturels comme l'aristea ne me servirait dans une situation telle que celle-ci. Je savais me battre bien sûr, mon père m'avait appris à anticiper les coups et à trouver le point faible de mon adversaire. Ma mère le lui avait demandé car elle craignait que je ne me fasse attaquer par quelqu'un que ce soit des surnaturels ou des humains. Mais face au gaillard que j'avais devant moi je doutais que mes poings me servent à quelque chose. En effet l'homme faisait une bonne tête et demie de plus que moi et était deux fois plus large que moi et il n'était pas seule... Tout compte fait espérer que quelqu'un vienne se détacher des ténèbres pour m'aider ne semblait pas être une si mauvaise idée..
Mon souhait fut exaucé puisque lorsque je me retournais, en retenant de vomir, une silhouette se détacha de l'ombre.
- Excusez-moi mais veuillez laisser ce jeune homme tranquille, je pense qu’il ne vous a rien fait.
L'homme qui me tenait se retourna alors pour découvrir la femme qui venait de parler. Il me lâcha alors et je pus enfin respirer normalement. Tout comme les deux compères de mon agresseur je suivais désormais l'échange entre celui-ci et la mystérieuse femme sortie de nulle part. L'homme s'approcha difficilement d'elle et leva le poing. Il s'apprêtait à la frapper. Je m'en voulais car elle avait pris ma défense et c'était elle qui allait prendre un coup. C'est alors qu'un rebondissement inattendu eut lieu. La jeune femme stoppa simplement la course du poing de l'alcoolisé. J'étais tellement surpris que je n'entendis pas ce qu'elle dit aux autres. Cette femme était de toute évidence une surnaturelle, mais c'était la première fois qu je voyais quelqu'un utilisait sa force surhumaine de cette manière. Ce n'est que lorsqu'ils furent partis que je repris mes esprits. Je me relevais et m'adressais à la femme qui venait de me sortir de cette situation. Elle me fixait étrangement.
- Euh... Merci.. Pour.. pour m'avoir aidé dis-je.
Je ne savais si je devais dire quelque chose au sujet de l'exploit qu'elle venait d'accomplir. Si je devais évoquer à haute voix sa puissance surnaturelle ou si elle réagirait mal...

---------------


grande iconepetite icone
It's you and me
LADY SUR EPICODE
Adriel parle en #009999
avatar
Adriel Vladislova


Alors moi c'est : Adriel
On m'appelle aussi : Cléore A. Carew
Je suis agé(e) de : 18 ans
Je suis : un humain
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Lycéen

Je suis ici depuis le : 11/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Ariane Crawford le Mar 12 Juil - 15:53

UNE RENCONTRE ROCAMBOLESQUE !.


Ariane avait continué à regarder fixement le jeune homme de haut en bas, il n’avait pas l’air d’être blessé heureusement. Pendant quelques secondes, aucun son n’était sorti de sa bouche. Ce n’était pas vraiment son genre de parler aux inconnus comme ça, sauf lors des cas d’extrême urgences, mais après avoir passé plusieurs centaines d’années seule et dans la solitude, on pouvait d’un côté l’a comprendre. Un grand calme c’était installer de nouveau. Finalement, elle se décida tout de même à dire au moins quelque chose pour casser ce silence envahissant. C’est avec un ton neutre, en essayant tout de même d’être rassurante, notamment après ce qu’il venait de se passer, qu’elle s’exprima avec un simple :

« - Ça va aller ? »

Oui, c’était court mais elle ne savait vraiment pas quoi dire donc elle c’était contenter de ce petit « Ça va aller ». Cet inconnu avait dû sans doute remarquer que ces gestes et même ses mots n’avaient rien d’humain, c’était certains. Mais sur ce coup-ci, elle n’a pas pu rester « discrète » face à ces gens qui étaient prêts à frapper ce jeune homme et par la suite Ariane. Reste à savoir à présent comment allait-il réagir. Dénoncer ce qu’il venait de se passer à la police ou je ne sais quoi d’autres ? En tout cas, s’il tentait de révoquer quoi que ce soit, la vampire n’hésiterait pas à l’hypnotiser pour qu’il oublie tout ceci une bonne fois pour toutes. Vous pensez qu’elle voudrait le tuer ? Oh non, ça ne lui apporterait rien et ce n’est plus ce genre de « procédé » qu’elle utilise. Elle regardait une dernière fois autour d’elle pour surveiller si personne n’était dans les parages ou qui aurait pu peut-être voir la scène avant de fixer les yeux de l’inconnu.

---------------

avatar
Ariane Crawford


Alors moi c'est : Ariane Crawford
On m'appelle aussi : Laeticia Baker
Je suis agé(e) de : 416 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Aucun métier fixe

Je suis ici depuis le : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Adriel Vladislova le Jeu 11 Aoû - 10:58

Je reprenais doucement mon souffle, le dos appuyé contre le mur. Ce même mur sur lequel, quelques secondes auparavant j'avais été projeté par l'homme alcoolisé. Le mur était glacé. Le froid transperçait mon manteau, se glisser sous mes vêtements avant de se répandre dans tout mon corps. Je frissonnais. Mes mains étaient elles aussi collées au mur et je sentais mes doigts s'engourdir lentement. Aussi étrange que cela puisse paraître, le froid ne me gênait pas, au contraire, je me sentais beaucoup mieux. Le mur glacé anesthésiait ma douleur. J'aurais surement un magnifique bleu dans le dos demain vu comment l'homme m'avait projeté. Je n'ose pas imaginer les autres bleus et coupures qui auraient pu me couvrir le corps si cette mystérieuse femme n'était pas arrivée.
- Ca va aller ? Me demanda-t-elle alors que je tournais la tête dans sa direction.
Le ton de sa voix était neutre, simple. Je ne savais si la raison pour cela était le fait qu'elle n'est pas l'habitude d'être en société, ou bien au contraire celui qu'elle sauve souvent des personnes ; ce qui aurait été tout à fait possible vu la force et la persuasion dont elle avait fait preuve à peine quelques minutes auparavant. Une force et une persuasion que je soupçonnais d'ailleurs d'être d'origine surnaturelle.
- Oui... Je crois... Répondis-je en m'approchant de celle qui venait de me sauver. Je vous dois beaucoup Mademoiselle... ?
Dans la pénombre de la nuit, j'avais peine à voir son visage. Je distinguais à peine ses traits, mais je crois pouvoir dire sans me tromper que celle qui m'avait aidée n'était pas beaucoup plus vielle que moi. Au vu des quelques rencontres que j’avais eu avec des surnaturels, je doutais qu’elle réponde positivement à ma question. Cependant je croyais aussi que cette femme n’était pas un loup-garou. Or ceux que j’avais rencontré jusque –là étaient tous des loup-garou. Peut-être avais-je donc une chance qu’elle ne s’enfuit pas…. Qu’importe, de toute façon, la curiosité était bien trop forte.
- Est-ce que… Est-ce que vous êtes plus qu’humaine… ? Dis-je d’une voix mal assurée.

---------------


grande iconepetite icone
It's you and me
LADY SUR EPICODE
Adriel parle en #009999
avatar
Adriel Vladislova


Alors moi c'est : Adriel
On m'appelle aussi : Cléore A. Carew
Je suis agé(e) de : 18 ans
Je suis : un humain
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Lycéen

Je suis ici depuis le : 11/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Ariane Crawford le Ven 12 Aoû - 18:30

UNE RENCONTRE ROCAMBOLESQUE !.
 

Lorsqu’elle reposa son regard sur l’inconnu, il avait l’air d’être encore un peu sous le choc. Malgré les pâles lumières qui éclairaient la ruelle, Ariana distinguer très bien les traits de l'inconnu. Enfin ce n’est pas surprenant lorsqu’on se fait agresser par trois personnes en pleine nuit, et qui étaient de plus complètement ivres morts. C’est ainsi qu’il répondit :

« - Oui... Je crois... Je vous dois beaucoup Mademoiselle... ?

Sur ces mots, le jeune homme s'était permis de s’avancer un peu plus vers elle. Étonnement, Ariane eut un léger mouvement de recul, elle ne savait pas vraiment trop pourquoi elle avait fait cette action, elle-même c’était poser la question à ce moment. Peut-être le fait que cela soit trop… direct . Avec l’une de ses mains, elle remit ses quelques mèches brunes qui lui cachaient son visage derrière elle pour mieux l’apercevoir. Même ayant peu l’habitude de parler à un inconnu, elle répondit toujours aussi naturellement.

- Tu peux m’appeler Ariane.

Ses jolies prunelles fixaient ses moindres gestes et mouvements encore une fois, sa méfiance était continuellement aux aguets, c'était toujours plus fort qu’elle. Alors qu’elle s’apprêtait à repartir tranquillement chez elle, la question que venait de poser l’inconnu avec difficulté la consterna.

- Est-ce que… Est-ce que vous êtes plus qu’humaine… ?

Le visage de l’Italienne changea d’expression en un instant. Ses sourcils se froncèrent, ses yeux se plissèrent légèrement et étonnamment, un discret sourire apparu de ses lèvres. Sa question était vraiment étrange mais amusante à la fois. Certes, durant ses nombreuses années, Ariane avait pratiquement tout connu, cependant, poser ce genre de question aussi directement et surtout à une parfaite inconnue était plus que curieux. Par la suite, elle croisa délicatement ses bras contre elle, tout en essayant de ne pas l’effrayer davantage, avant de baisser la tête et de l’a relevé en inspirant profondément.

- Ce n’est pas le genre de chose que tu devrais savoir, c’est tout ce que je peux te dire.

Il fallait être assez fou pour révéler sa nature comme cela a un inconnu, ce serait trop risquer de sa part même si ce jeune homme avait l’air inoffensif, mieux valait prendre ses précautions. Après une courte pause, elle poursuivit.

- Tu devrais rentrer chez toi à présent, ce n’est pas très prudent de rester seul ici la nuit. »

Bon, la clairement, ça voulait dire « Je veux rentrer chez moi en paix ». Elle avait aidé ce jeune homme à sortir d’un pétrin mais à présent, elle voulait rentrée chez elle, surtout qu'elle n'a aucune habitude à discuter longtemps avec un étranger. Ce garçon était un peu trop curieux et s’il faisait cela avec tous les surnaturelles qu’il rencontrait, il ne serait pas tout aussi calme qu’Ariane.

---------------

avatar
Ariane Crawford


Alors moi c'est : Ariane Crawford
On m'appelle aussi : Laeticia Baker
Je suis agé(e) de : 416 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Aucun métier fixe

Je suis ici depuis le : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Adriel Vladislova le Dim 19 Fév - 1:41

Je croyais que la femme qui m’avait sauvé me donnerait son nom de famille, mais ce fut le contraire, elle me donna uniquement son prénom. Ma sauveuse s’appelait donc Ariane. Lorsque je m’approchais d’elle, elle recula d’un pas. Je me demandais pourquoi. C’était assez étrange. La jeune femme ne pensait tout de même pas que j’allais l’attaquer. Non, ce ne pouvait pas être le cas. Quelques instants plus tôt, Ariane avait maîtrisé l’autre alcoolique en très peu de temps. De plus, si elle était effectivement une surnaturelle, il n’y avait aucune raison pour qu’elle est peur de moi. Et du peu que j’avais vu d’elle, elle ne semblait pas avoir peur de grand-chose. Peut-être que la jeune femme n’aimait simplement pas les contacts. Quoi qu’il en soit, je respectais sa décision et la distance qu’elle avait laissée entre nous en ne bougeant pas de ma place.
La dénommée Ariane sembla surprise par ma question qui était assez direct. Je crois même que son visage changea d’expression lorsque je prononcé mes paroles. Il est vrai que l’existence des surnaturels n’était pas révélées au grand jour (ce serait une immense pagaille si c’était le cas), mais pour autant, ma question n’était qu’un sous-entendu. Ce que la jeune femme venait de faire était un tour de force, toute personne normalement constituée aurait pu, comme moi, légitimement se poser la question « comment a-t-elle fait ? ». Mon résonnement était simplement allé un peu plus loin que cela au vu des connaissances que je possédais.
- Ce n’est pas le genre de chose que tu devrais savoir, c’est tout ce que je peux te dire. Tu devrais rentrer chez toi à présent, ce n’est pas très prudent de rester seul ici la nuit. Dit-elle en tournant les talons.
-Peut-être, mais je le sais, affirmais-je. Tandis qu’elle commençais à marcher et tout en gardant une certaine distance entre nous, je repris, Laissez-moi au moins vous remercier convenablement…

---------------


grande iconepetite icone
It's you and me
LADY SUR EPICODE
Adriel parle en #009999
avatar
Adriel Vladislova


Alors moi c'est : Adriel
On m'appelle aussi : Cléore A. Carew
Je suis agé(e) de : 18 ans
Je suis : un humain
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Lycéen

Je suis ici depuis le : 11/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Une rencontre rocambolesque !" [Ariane Crawford & Adriel Vladislova]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum