Erzebeth Bathory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erzebeth Bathory

Message par Erzebeth Bathory le Ven 23 Oct - 0:51



Erzebeth Bathory

On a dit que la beauté est une promesse de bonheur. Inversement la possibilité du plaisir peut être un commencement de beauté
Informations




Nom : Bathory

Prénom(s) : Erzebeth

Surnom(s) : Comtesse

Âge : J’existe depuis 455 ans, mais je fus transformée vers mes 40 ans

Sexe : Je suis une femme

Métier : Professeur de langues étrangères

Orientation sexuelle : Soyons ouvert à toute proposition

Groupe : A présent Vampire

Origine : Hongroise


feat : Angelina Jolie

Physique & mental


Description physique
La beauté est une nuance qui peut varier en dépendance de l’avis des gens, elle n’a donc aucun intérêt pour moi. Mais par contre le charme lui a toujours un effet sur les autres, qu’il soit mélioratif ou péjoratif.
J’ai toujours été une grande dame, influant avec un fort caractère, mais il faut savoir qu’avant les gens n’était pas bien grande ce qui fait que pour la société actuelle je suis plutôt petite. Mais malgré ma taille qui n’est pas vraiment à la mode j’ai toujours pris soin de moi de manière à être irréprochable. Le sujet de la mode est fort intéressant, car en tant que femme pour toujours plaire j’ai dû la suivre mais je n’ai jamais perdu mon identité propre ! Tout en suivant la mode j’ai toujours eu un petit quelque chose qui me différenciait des autres. A la renaissance, période à laquelle je suis née, et malgré le fait que l’empire où je vivais ne suivait pas forcement son siècle à cause des guerres ; lorsqu’il fallait se présenter en public, surtout pour résoudre des affaires importantes, je veillais bien à découvrir –ou plutôt élargir- mon front, quitte à m’épiler quelques cheveux, je mettais parfois des armatures sous mes robes –pour paraitre avoir les haches plus larges- mais jamais je n’ai découvert ma poitrine en public –je devais me monter digne et non prendre le risque d’être vulgaire mais j’ai eu la chance d’avoir un teint naturellement pâle et lumineux, enfin je n’ai point utilisé de maquillage à cette époque. Ces détailles doivent vous paraitre ridicule et même atroce mais sachez qu’à cette époque un front large montrait d’une femme qu’elle était intelligente, la fécondité –donc les formes peut-être un peu trop ressortie- y était mise à l’honneur, le teint pâle lui signifiait que l’on était noble –seuls les paysans travaillaient sous le soleil et ils bronzaient donc- enfin la religion avait une place bien plus importante que vous ne le pensez et le maquillage, qui attire les hommes, était réservé au courtisane. Mais il est vrai que la mode n’est à présent plus pour moi un mot d’ordre, je peux donc me vêtir aussi bien une belle robe de l’époque que une tenu tendance repéré dans un magasine.
Morphologiquement je ne sais comment me décrire, j’ai une poitrine plutôt opulente et des hanches à la largeur de mes épaules, mais paradoxalement mes membres sont plutôt fins de même que ma taille –surement dût à toutes ces années de ports de corsets. On dit que c’est en regardant les mains et la gorge d’une femme qu’on peut connaitre son âge, et bien je vous assure que le temps n’a pas de répercussion sur moi. Mon cou, ma poitrine, mes bras et surtout mes mains sont surement les parties de moi dont je prends le plus soin, ma peau claire est d’une douceur qui attirerait les caresses de tout homme.
Ma description est plutôt basique mais que dire si mon principal atout réside dans mon attitude.

Caractère
Mon esprit, voici un domaine que je vous déconseillerai de trop fouiller. Mais il est coutume de se présenter, je me plierai donc.
Comme le dit mon histoire j’ai été fus un temps une grande comtesse, mais malgré le fait que ce temps soit à présent révolu, j’apprécie fortement que cette appellation me soit occasionnellement permise. Mais ce rang m’a surtout offert la possibilité d’avoir droit à une éducation des plus strictes mais aussi des plus correctes et surtout digne des plus prestigieuses familles et c’est cette éducation qui m’a permit de devenir la personne que je suis aujourd’hui.
Il faut tout d’abord savoir que je suis une personne avide de connaissance et d’expérience ! Jamais je n’en aurai suffisamment. Et en vu de cette quantité j’aime surtout les partager. J’avoue donc être pédante et je ne m’en cache guère. Mais ne pensez pas que ma préciosité se résume en cet amas culturel, je suis en plus une beauté rare et j’ai en ma possession une somme d’argent faramineuse et cette fortune, de même que mes autres acquis, je ne les aie point hérité je l’ai peu à peu gagné tout au long de ma vie, il est donc évident que j’en sois si fière. La fierté nous y voilà donc, sachez que l’honneur est mon mot d’ordre ! Et en vu de mes origines, j’ai un comportement hautain et méprisant, souvent vous pourrez vous sentir mal à l’aise, intimidé ou vous pourrez penser que je vous défis mais il n’en sera rien, j’aime juste déstabiliser autrui. Au premier abord je peux me montre stricte et orgueilleuse, je veux avoir le contrôle sur la discussion tout simplement. Mais sachez qu’après vous avoir analysé et si je ne vous juge point dangereux j’aurai pour vous un grand intérêt, j’aime rencontrer et connaitre ceux qui m’entoure ; il se pourrait même que j’ai pour vous un très grand respect !
Je me dois de vous dire que l’avis que les autres ont de moi m’importe peu ! Je tiens simplement à surprendre, émerveiller, étonner mais surtout et avant tout séduire. Il s’agit là d’un point fort important pour moi ! Car en plus d’être l’évidente victime de pêché tel que l’orgueil ou l’avarice, je me suis depuis toujours épris pour la luxure. Pour de nombreuse personnes il s’agit d’envie, de caprice ou simplement de pulsion ; alors que pour moi c’est tout simplement un besoin que je m’agrée de satisfaire ! Les hommes –ou même les femmes- c’est là un sujet fort intéressant, non ? Je peux facilement accueillir une personne dans mon lit, si tant est qu’elle le mérite et qu’elle m’intéresse, mais je me dois d’en décevoir quelques-uns car mon précieux cœur appartient déjà à quelqu’un. Un ami plus qu’un amant ; Alexandre mon sauveur est fort précieux à mes yeux. M’ayant sauvé d’une vie humaine, m’ayant offert une longue vie comme je l’eu toujours voulu ; j’ai eue envers lui un comportement fort désobligeant. Je lui étais en effet reconnaissante, mais il était hors de question pour moi de le lui dire ou le prouver. J’avais peur qu’il prenne ma reconnaissance pour de la faiblesse ou qu’il essai de m’asservir en m’exigeant de « payer ma dette ». Mais malgré mon comportement les seules choses qu’il voulu de moi furent ces simples règles ; ne pas attirer l’attention trop longtemps, de ne pas sortir le jour (ou du moins de manière discrète), de bien prendre soin à ne transformer personne en vampire et enfin il voulu toujours m’accompagner ou que d’aille. Ce n’est qu’avec le temps que j’appris qu’il n’était pas un danger pour moi et qu’au contraire il arriverait à me compléter. C’est alors que je me suis épris d’une douce affection pour lui… une affection humaine… Premier et seul émotion que j’ai ressentie depuis ma transformation. Ce doit être l’unique part d’humanité qu’il reste en moi … Non ! Il y en a une autre qui est à coup sûr ma seule et unique vertu !
Je hais la guerre ! J’apprécie, il est vrai, les discussions forte et mouvementée, les débats, l’agressivité « productive » mais je hais par-dessus tous la violence gratuite et inutile ! C’est pour cela que les bals ou autre événements réunissant des individus, sont des lieux qu’il me plait à fréquenter ou encore plus à organiser ! J’aime tout particulièrement ces moments en début de soirée, lorsque tout le monde est un peu timide et n’ose pas engager la discussion, c’est là que j’interviens ! J’aime engager les discussions et mettre à l’aise les gens. J’ai passé des années à observé les personnes qui m’entourent et j’ai compris que la psychologie –et tout ce qui s’en approche- est extrêmement important dans la compréhension de l’âme humaine. Car les humains sont un domaine sur lequel il me plait à m’étendre !
J’ai eu fus un temps un moment de faiblesse, William, voici le nom de celle-ci. Ce petit garçon a grandit au près de moi, j’ai eu pour lui une affection sans pareil, j’aurai été prête à mourir pour le voir sourire, pour voir de petites fossettes se creuser aux coins de ses lèvres. Mais jamais ce jeune garçon ne s’est douté que tout cela, j’ai toujours eu envers lui un comportement très distant, je ne voulais pas qu’il me voit faible.
Voici donc Erzsébet Báthory, mais tout ne fut pas dit, je vous laisse à présent me découvrir plus en détails.


Histoire


Il y a les faits et les récits, ce sont deux choses distinctes qui avec le temps sont de plus en plus confondus.
Le nom que je porte : « Bathory » me vient de d’un ancêtre qui pour sa bravoure fut nommé « Bator ». Mais ce n’est pas qu’un simple patronyme dénudé de sens, ce nom est avant tout mon lien avec cette grande famille qui, avec moi, a partagé ses gènes, pour le meilleur et pour le pire. Afin de mieux comprendre la valeur de ces sonorités étrangère je me dois de vous présenter quelques membres qui ont fait de moi ce que je fus. Famille imitant qui a régné sur l’Europe de l’Est avec force et fermeté, cette ligné a aussi donné naissance à quelques anomalies, qui pour leur plaisir propre ont fait vivre l’Enfer à d’autre. Etienne Bathory, prince de Transylvanie et de Pologne en est l’exemple, un homme honorable en société, un monstre tout droit sorti des abymes d’Hadès à la guerre mais aussi un oncle, qui fut le premier à m’initier aux horreurs que l’Humain pouvait causer, alors enfant je me devais de l’accompagner sur les champs de bataille et avec fierté il torturait des prisonniers sous mon regards devenu insensible. Issue d’une liaison consanguine, je n’ai jamais eu droit à de l’amour de la part de mes parents, ce qui m’a très vite poussé à grandir et à seulement 7 ans j’obéissais à tout ce qu’on me demandait car j’avais déjà conscience des responsabilités qui allait peser sur mes épaules. Peu de temps après de dut m’installer chez la famille de mon fiancé, Ferencz Nadasdy, et suivre mon éducation auprès de sa mère, protestante elle me faisait lire des livres pieux à longueur de journée, ma santé faiblie peu à peu. A 15 ans le mariage se joua, je devins la Comtesse Bathory, nous déménageâmes donc dans les Carpates avec mon mari, je dus alors mettre en œuvre toute ces choses que jusqu’alors j’eus appris pour faire honneur à mon homme, qui passait son temps à la guerre à repoussé les attaques Turcs. Grand guerrier, son courage, sa bravoure et sa détermination lui offrirent très vite le nom de « Prince Noir », de mon côté je devins une femme très influente et fort savante, m’occuper des affaires administratives fut une tâche à laquelle je m’adaptais très vite, trouvant ainsi du temps pour apprendre d’autres langues mais aussi pour m’intéresser à l’art ou aux autres frivolités qu’une digne femme de mon rang se devait de connaître. Ainsi je fis en sorte que même le Prince, alors au pouvoir, eut des dettes et grâce à mon mari plus de la majorité de ses terres nous revenaient. Dut à l’absence perpétuelle de mon mari nous eûmes enfin notre premier chérubin que 10 ans après notre mariage, je donnais naissance à 5 enfants dont 2 moururent en bas-âge. On me reprochait souvent d’avoir un comportement cruelle et sadique, je ne peux point démentir cela, j’ai toujours pris un plaisir immense à voir les autres souffrir ; mais à l’opposé de cela, j’ai été une mère aimante et chaleureuse, peut-être étaient-ce les seuls êtres qui jamais n’auraient pu me faire du mal, j’aimais mes enfants. Là s’arrêtent les faits, dès maintenant la limite entre réalité et fantaisie disparait, c’est donc à vous de croire ce qui vous aidera à mieux dormir la nuit. On eut dit qu’un homme, au teint cadavérique et tout de noir, venait parfois me rendre visite et que suite à cela mon comportement devenait plus cruel, si ce n’est monstrueux. Des jeunes femmes à mon service disparaissait, puis des vierges des villages au alentour mais aussi des fillettes de noble naissance venait à manquer à l’appel. On ouï aussi dire qu’on me vit prendre des bains dans un épais liquide rougeâtre, on m’accusa aussi d’être la créatrice d’une Iron Maiden plus simplifié. Des hurlements de femmes ont laissés supposer que les vider de leur liquide vital ne me suffisait pas, on racontait alors que je les torturais. Mais il s’agit là que de simple supposition  non ? Je peux aussi vous partager mon ressenti sur cette période. J’avais depuis longtemps cessé de vivre, je n’étais que ce que les autres voulaient voir, une poupée obéissante. Alors que j’étais encore jeune, ce fut lors d’une réception que je me liai d’amitié avec mon cousin Gabor, alors une honteuse envie naquit en moi, dès lors toutes sortes de désirs montaient en mon être, mais ce ne fut pas tout je vis peu à peu le monde différemment et surtout je me vis moi-même, j’étais belle extrêmement belle. J’aimais mon mari, il m’était indispensable mais ses absences me poussèrent à avoir des relations adultères et c’est ainsi qu’un jour je rencontrai l’homme qui allait à jamais changer mon existence. Pour lui je ressentais plus que du désir ou de la camaraderie, à ma surprise être dans ses bras suffisait à me combler mais jamais je ne l’avouais. Epuisée par une quantité ahurissante de travail, il m’offrit un jour son sang, sa proposition ne m’étonna point il était trop parfait pour être humain, je sentis alors mes forces revenir et ma beauté, déjà impressionnant, refleurir de nouveau comme lors de mes 20 ans. Mais ce breuvage ne peut être prit par un humain sans une certaine limite, Alexandre me prévint mais j’ignorais ses paroles et j’ingurgitais de ce doux nectars chaque jours. Sur ma demande et lui promettant fidélité éternelle, il me transforma mais dût à une affaire urgente il me quitta avec de nombreuses explications sur mon nouveau statu, mais affectée par son départ je les ignorais par fierté. Ainsi lorsque le manque se fit sentir je succombais à la bestialité qui en moi grandissaient. De nombreuses catastrophes s’en suivirent, mais pour votre esprit je me retiens de tout décrire. La finalité est que j’ai été condamné à être emmurée vivante ; était-ce dût aux horreurs que j’ai commise ? Aux dettes que le Prince ne voulait pas payer ? A mon cousin qui m’en a, a jamais, voulu d’avoir préféré un autre homme à lui ? A l’église qui voulait un bouc-émissaire à pointer du point ? La vérité n’aura jamais marqué l’esprit humain, celui-ci préfère les dires des villageois bien plus drôle. Même si j’étais devenue un monstre de la nuit, je considère que c’est ainsi que ma vie d’humaine à prit fin.
Un vampire peut survivre un mois sans se nourrir mais dépassé ce moment, il ne meurt pas, mais son pouvoir surnaturel sans disparaitre s’amoindrit à telle point que la victime n’est alors en proie qu’à ses propres péchés, la créature est alors aussi faible qu’un humain. Et cette torture psychologique et physique peut alors durer très longtemps, alors que le corps lentement se décompose l’esprit lui se bat contre ce qu’il y a de pire en lui-même, l’agonie permanant est souvent la cause de coupure avec la réalité et la créature devient alors une sorte de ghoule ou un mort-vivant qui tombe en lambeaux jusqu’à ce que ses dernières connexions nerveuses ne soient plus. Mais si on surpasse cette confrontation avec soi en avouant ses erreurs et qu’on se pardonne soi-même alors l’âme repose en paix. Alors que j’agonisais sur le sol de mon cachot, Alexandre d’un coin de la pièce me regardait en souriant, curieux de voir ce qu’il adviendrait de moi. Durant une période que je ne pus déterminer je le défiais du regard lui prouvant que je l’allais pas me laisser faire et au moment où je sentais mon dernier souffle me quitter, il l’entailla le bras me le colla à ce qui restait de mes lèvres. Le plaisir était tel que je m’évanouie, mon combat victorieux.
J’étais enfin un vampire, un vrai. Une seconde chance m’a été offerte et cette fois je suivi les paroles d’Alexandre comme si c’était une évidence, je dus aussi lui promettre que jamais je ne le quitterai et qu’à moins qu’il ne le demande clairement, je devais le suivre où qu’il aille, j’acceptais à contrecœur. Mais il s’avéra que c’était plutôt lui qui me suivait, je décidais toujours de nos destinations et nos actions, ainsi sous son aile protectrice et bienveillante je pus découvrir le monde sous les diverses époques qui le constituent. La relation que nous entretenions était tout à fait étrange ; dans les premières décennies de notre vie commune je n’ai pus avoir pour lui une parole douce, même si je lui étais reconnaissante, je ne pus le lui prouver de peur qu’il voit ça comme une faiblesse. Et ce n’est qu’avec le temps que je le compris et l’appris, sans qu’on ne se dise rien nous étions devenu indispensable à l’autre. Ma vie de vampire est longue et fastidieuse à conter mais elle fut si passionnant à vivre, je pense même que de toute les époques que j’ai vécu les deux qui m’ont le plus marquée furent, l’opposition entre le baroque et le classique en France mais aussi l’Angleterre sous le règne de notre cher Victoria. Ce fut d’ailleurs à cette époque que le cours de ma vie fut bouleversé. Alors que je me promenais dans la nuit au bras d’Alexandre, un gamin nous arrêta en nous pointant d’un petit couteau et nous demanda nos biens et richesses, l’enfant était maigre et tremblant mais ses yeux paraissaient être si profond et déterminer que je fus touché par ce regard juvénile. Retenant la force de mon compagnons, je lui donnais mon argent et mes bijoux mais avant de repartir je le pris par le menton et lui dit que s’il en avait marre de cette vie il devait venir le lendemain à l’hôtel où nous logions. Dès lors mon cœur s’accéléra et je ne pus penser à autres choses, je ne savais pas ce que j’attendais de cet enfant mais je le voulais. Comme prévu il vint, pieds nu et vêtements trop grands il paraissait être très timide, l’après-midi même je l’emmenais chez un tailleur et un coiffeur mais ce fut moi qui le lavais, je me sentis à nouveau mère, je rayonnais et Alexandre de loin m’observait en souriant. J’avouais à l’enfant ma véritable nature, il l’accepta et décida qu’il voulait m’accompagner peu importe où j’allais. Dans ma longue vie ces 15 années ne sont rien mais pour mon cœur que je pensais à jamais mort ces moments semblent être une éternité. Mais toute bonne chose finit un jour sa route, et pour cette relation ce fut le jour où me tenant à son bras je le vis homme et non enfant, il avait alors 26 ans et il me supplia de le transformer pour pouvoir à jamais être à mes côtés. Je cédais donc à sa demande mais ce n’est que lorsqu’il sorti les crocs que je me rendis compte de mon erreur : il m’aimait comme la mère aimante qu’il n’avait jamais eu. Mais moi je n’avais plus cette affection maternelle et ainsi je brisai son cœur et l’abandonnait à son sort, Alexandre fut mon éternel soutient. Des années plus tard je retrouvais sa trace, sous le nom de William Aaron, William était le nom que je lui avais offert et Aaron symbolisait l’humain qu’il a été, j’appris donc que ce jeune homme s’amusait à charmer, transformer et abandonner à leur sort des jeunes filles. Je ne pus me charger de cette affaire car la révolution industrielle fit suite à deux terribles guerres. Nos avis divergent, Alexandre et moi nous quittâmes un temps. Ma mission accomplie, je rentrais chez nous : un manoir au fin fond de l’Irlande, j’y trouvais un simple mot de mon amant m’indiquant la ville de Fearwood et me demandant de m’y installer. Ainsi j’obéi à celui à qui je devais tous.

Derrière l'écran

Ton prénom : Victoria

Ton âge : Adulte … mais pas trop quand même

Pourquoi ce forum ? Parce que les chimères de mon imagination doivent bien exister quelque part et mon monde intérieur n’est pas assez vaste

Je suis arrivé là par Le biais d’une princesse qui par ses récits m’y a convié =3

T'as bien lu le règlement ? Alors met le code de règlement ici : Code validé par Derek Hale.

Quelque chose à redire ? Euh … Je m’excuse que ma Comtesse soit aussi arrogante et odieuse mais votre petit paradis manque de monstre mouihihih

As-tu déjà regardé The Vampire Diaries ou Teen Wolf ? Si oui, à qu'elle saison t'es-tu arrêté ?… L’inculte que je suis n’a rien vu … mais j’adore True Blood, ça rattrape mon manque culture ?

Présence: En période scolaire je risque d’être d’être assez peu présente =$ mais je promet solennellement de ne pas m’engager dans trop de RP donc en gros 4/7 (grosso modo hein)


Arrogant-Mischief sur Epicode


Dernière édition par Erzebeth Bathory le Ven 23 Oct - 14:57, édité 1 fois
avatar
Erzebeth Bathory


Alors moi c'est : Erzebeth Bathory
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 456 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur

Je suis ici depuis le : 23/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Nihale Salvatore le Ven 23 Oct - 11:46

Coucou ! Bienvenue sur le forum !

Pour faire simple, je crois que tout est bon ! (il te manque juste le fameux code du règlement ... x) )
Et la dernière image ne passe pas. Si tu as besoin d'aide, n'hésites pas !
Ton histoire est superbe ! Ce qui est sûre, c'est que tu as de la suite dans les idées !!!

J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous ! Wink

---------------

Signa, merci Cléore !  :


<3

avatar
Nihale Salvatore


Alors moi c'est : Nihale
On m'appelle aussi : Kelly Jones
Je suis agé(e) de : 319 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Étudiante en maths ... depuis longtemps !

Je suis ici depuis le : 02/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Aurore Sherwood le Ven 23 Oct - 12:03

Bienvenue sur le forum !^^

---------------


Aurore parle en #ff66ff
avatar
Aurore Sherwood


Alors moi c'est : Aurore
On m'appelle aussi : Eleanore May
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : chasseurs
Mon métier c'est : Directrice de l'hôpital/chef des chasseurs

Je suis ici depuis le : 06/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Lia Marshall le Ven 23 Oct - 13:18

Bienvenue parmi nous!

---------------


Merci Sam W !

Spoiler:


Merci Cléore!


Merci Derek!
avatar
Lia Marshall


Alors moi c'est : Lia Marshall
On m'appelle aussi : Isis Conant
Je suis agé(e) de : 17 ans
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : lycéenne

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Emily Dawson le Ven 23 Oct - 14:50

Coucou et bienvenue parmi nous !! J'ai réussis à lire toute ta présentation ah ah ! x) J'aime beaucoup ton style d'écriture ! Very Happy
Comme l'a dit Nihale, il faut seulement que tu changes la dernière image de ta fiche et que tu mettes le code de règlement et tout sera bon ! Wink

---------------


Emily parle en #6666ff
avatar
Emily Dawson


Alors moi c'est : Emily
On m'appelle aussi : Paul Conant
Je suis agé(e) de : 18 ans
Je suis : une sorcière
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : lycéenne

Je suis ici depuis le : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Erzebeth Bathory le Ven 23 Oct - 15:00

Merci beaucoup pour votre accueil et vos douces paroles, ça fait réellement plaisir =$
J'ai mis le code (désolée suis un peu tête en l'air hihi ;P) mais pour le dernière image je veux bien un coup de main =$ l'image ne fonctionne pas non plus sur "la fiche de présentation à utiliser" je ne demande donc si ce n'est pas un souci au niveau du code
avatar
Erzebeth Bathory


Alors moi c'est : Erzebeth Bathory
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 456 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur

Je suis ici depuis le : 23/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Derek S. Hale le Ven 23 Oct - 16:41

Bienvenue parmi nous ! Pour moi ta fiche est nickel (j'ai arranger ton problème d'image Wink ), je te pré-valide donc mais j'attends tout de même la validation d'un autre admi'. Razz Il va aussi falloir que tu nous dévoiles le nom de ta princesse ma chère.xp

---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Nihale Salvatore le Ven 23 Oct - 16:46

Merci Derek pour l'image ! (j'ai essayé mais pas moyen ^^' )


J'ai le plaisir de te dire que tu es validée. Maintenant à toi d'aller recenser ton groupe et ta célébrité. N'oublie pas d'aller faire ta fiche de liens qui te permettras de mettre au clair tes liens avec les autres membres et tu n'auras plus qu'à commencer à rp. En faisait une demande de rp par exemple.

Et surtout éclate toi.



---------------

Signa, merci Cléore !  :


<3

avatar
Nihale Salvatore


Alors moi c'est : Nihale
On m'appelle aussi : Kelly Jones
Je suis agé(e) de : 319 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Étudiante en maths ... depuis longtemps !

Je suis ici depuis le : 02/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Cléore A. Carew le Ven 23 Oct - 17:40

Viiiviiiiiiiiiiiiiiii ! Ah euh pardon... Erzebeth !! (ça fait un peu bizarre hein quand même XD, j'ai pas encore l'habitude)
Bon je suis arrivé à temps (avant que ta fiche ne sois verrouillée) pour te souhaiter la bienvenue ici (après en avoir parler pendant loooongtemps x) ) !
Je dois t'avouer que j'ai eu la flemme de relire ce que tu avais écris (de toute façon tu sais que je trouve ta présentation génial *_*), j'ai juste relus le passage de la fin, le moment avec William et la modification est parfaite Wink (je vais d'ailleurs de ce pas modifier le prédefinis)
Ah et du coup je pense que tu l'auras compris Derek, c'est moi qui lui ai (beaucoup) parler du forum ^^ (je crois même pouvoir dire qu'elle connait déjà vos perso' sans lire les fiches de présentation, tu confirmera Erzebeth (j'ai failli écrire Vivi) ><)

---------------





Merci Nina ^-^:





Cléore parle en #cc3399
avatar
Cléore A. Carew


Alors moi c'est : Cléore
On m'appelle aussi : Adriel Vladislova / Cassiopée Harmon
Je suis agé(e) de : 130 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Professeure de mathématiques

Je suis ici depuis le : 08/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Erzebeth Bathory le Ven 23 Oct - 17:54

Merci beaucoup Derek =3 Et à toi ... vous aussi Nihale, je vous suis sincèrement reconnaissante et je vais de ce pas m'occuper de la suite ;D
Ah quel plaisir Chl.... Cléore oui oui oui ;P
Le moment tant attendu est arrivé ;3
Heureuse que ça te convienne (oufff), j’espère que notre très cher William plaira à quelqu'un *.*
Hihi je fus une petite infiltrée je l'avoue, je vous espionnais de loin, honte à moi =3
avatar
Erzebeth Bathory


Alors moi c'est : Erzebeth Bathory
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 456 ans
Je suis : un vampire
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur

Je suis ici depuis le : 23/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Nina Hartwig le Lun 26 Oct - 23:04

Bienvenue Smile

---------------



Merci Cléore !:
avatar
Nina Hartwig


Alors moi c'est : Nina Hartwig
On m'appelle aussi : Tungla
Je suis agé(e) de : 26 ans
Je suis : une sorcière
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Professeur de Biologie
Je suis ici depuis le : 18/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erzebeth Bathory

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum