Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Jeu 22 Oct - 12:55

Derek Hale & Adélia Braden





Rencontre professorale


Ce matin mon réveil à sonné à sept heures, je me suis rapidement levée et ai pris une bonne douche, je me suis habillée et ai avalé un rapide petit déjeuné. J'ai ensuite vérifié que j'avais bien tout ce qu'il faut pour que je puisse faire cours dans de bonnes conditions à mes futurs élèves. Je me rendis à ma voiture et pris le chemin du lycée de Fearwood.  J'y arriva à huit heure moins le quart et gara ma voiture. Je réussis à trouver mon chemin jusqu'au secrétariat où j'ai rendez-vous et vit le Directeur qui me donna les papiers administratifs dont je vais avoir besoin ainsi que mon emplois du temps. Je le consulta immédiatement et vis que le premier cours que je dois donner est à onze heure. Je vais profiter de ce laps de temps pour découvrir le lycée avec les salles où je vais devoir faire cours. Le mieux est que je me rendes à la salle des professeurs afin de voir si un ou une collègue peux me renseigner, et puis ce sera sympa de faire connaissance avec quelqu'un. J'entrepris donc mes recherches de la salle des professeurs et la trouva au bout d'une dizaine de minutes. Je tourna la poignée et entra puis prit le temps de refermer la porte. Ensuite je fis le tour de la salle du regard. Un homme qui a sensiblement mon âge est présent. Je suis contente de ne pas être la seule professeure à être jeune. J'espère que ce collègue va s'avérer sympathique et que nous allons pouvoir discuter. Je sourit gentiment en prenant la parole :
-Bonjour.


avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Dim 15 Nov - 16:14


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale







Réveillé en retard à cause d'un réveil plus que défectueux – bon j'avoue j'ai dû un peu trop lui taper dessus –, j'ai dû me hâter à m'habiller, à me brosser les dents et à me coiffer pour ne pas être en retard à mon tout premier cours. Je n'eus pas le temps de pendre mon cappuccino que déjà j'avais mon sac sur le dos et mes clés de voiture en main. Même Lia était partie avant moi et elle n'a même pas daigner me réveiller. Je sauta donc dans le Camaro, fonçant à tout allure vers le lycée. Une fois arrivé au niveau du parking, j'allais tellement vite que je fis un dérapage pour me mettre sur une place libre. Je sortis comme un forcené de la voiture, la verrouillant à la volée avant de monter rapidement les quelques marches à l'entrée du lycée. Dans mon élan de vitesse, je sortis mon téléphone de ma poche pour vérifier mon emploi du temps. Quel con ! Ce matin je n'ai pas cours et je me suis dépêché pour rien et en plus je n'ai pas pris mon café ! Rah le doué... Je maugréais en plein couloir, rangeant mon téléphone brutalement dans ma poche. Comme je n'avais pas bu ce que je voulais ce matin, je décida de m'en prendre un dans la salle des professeurs et puis, de toute façon, maintenant j'avais le temps. Quand j'entrais dans celle-ci, le silence plombait dans la pièce. Cela faisait tellement du bien de n'entendre que le bruit de la soufflerie et rien d'autre. Pas de discussion à haute voix, ni de tapage de stylo à répétition ou de grattement sur la table. Je soupirais de bonheur, me dirigeant vers la machine à café. J'insérais une pièce et me fit couler un bon cappuccino à la noisette. Je le pris et alla m’asseoir à une table, sortant en même temps mes feuilles de cours. Je les survolais du regard, vérifiant ce que je ferais pour ma prochaine heure de cours qui ne se déroulera pas avant cette après-midi. Tout était calme quand soudain, la porte s'ouvrit. Bye bye le silence, bonjour le brouhaha. Je ne pris même pas la peine de lever les yeux vers la personne qui venait d'entrer et continuais d'examiner les copies que j'avais sous les yeux tout en sirotant mon cappuccino. Soudain, la voix de la jeune femme dans la pièce, s'éleva, me disant bonjour. Cette fois, je relevais les yeux vers elle avec une moue infiniment lente avant de hausser les sourcils puis de les rabaisser. C'était la professeure d'histoire, enfin je crois. Elle était toute nouvelle ici – et je ne vous cache pas qu'elle a de magnifiques yeux –. Je soupirais, lui répondant brutalement.

▬ Bonjour, rétorquais-je sèchement.

Je rebaissais le regard sur mes copies, prenant une autre gorgée de mon café. Je n'en avais rien à faire de ce qu'elle pouvait bien faire ici. Elle pouvait s'asseoir à une table en sortant c'est affaire que ça ne me ferait aucun effet. Une professeure de plus ou de moins, qu'est-ce que ça change ? Pff...je raturais une faute que j'avais faites sur l'une de mes feuilles et refit un schéma plus explicatif. La brune allait rester plantée là ou... ?



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Dim 29 Nov - 13:01

Derek Hale et Adélia Braden





Rencontre professorale



Lorsque je poussa la porte de la salle des professeurs je vis que le jeune homme présent est plongé dans la lecture de feuilles posées devant lui. Je me demande dans quelle matière il enseigne, peut-être vais-je l'apprendre plus tard dans la conversation (si conversation il y a). En tout cas c'est bien de ne pas être la seule professeure jeune dans ce lycée, cela aide à trouver des sujets de conversation. Lorsque je salua mon nouveau collègue d'un aimable bonjour il leva la tête puis fit une légère moue et haussa les sourcils. Sa voix s'éleva, froide et brutale
-Bonjour
Il m'accorde un léger regard puis bu quelques gorgées de café avant de rabaisser les yeux vers les feuilles posées devant lui. Bon il n'a pas l'air d'être très porté sur la communication. Enfin c'est juste l'impression que cela donne au premier abord. Peut-être que je le dérange dans son travail. Je ne vais pas m'attarder alors, je pense que nous aurons d'autres occasions de faire connaissance vu que nous allons travailler dans le même lycée avec les mêmes élèves. Je prit place à une table et sortit les feuilles contenant les cours que je vais donner cette après-midi afin de vérifier que je n'ai rien oublié. Après plusieurs minutes d'un silence total je releva la tête vers mon collègue. Je vais essayer de lancer un peu la conversation, et si je le dérange il me le dira et cette conversation sera remise à une prochaine fois
-Excusez moi de vous déranger...vous êtes professeur ici depuis longtemps?
Je le regarda en attendant sa réponse puis je tendit une main amicale vers lui en souriant gentiment
-Excusez moi je ne me suis pas présentée, je m'appelle Adélia Braden. Et vous?
Je sais que cela peut paraître osé de en quelque sorte imposer une discussion et que beaucoup de personnes n'auraient pas osé le faire mais j'ai grandit dans des casernes militaires avec un père qui n'était pas trop porté sur la discussion même en famille alors ce n'est pas un collègue un peu bourru qui va m'effrayer!




avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Dim 6 Mar - 14:56


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






La jeune professeure avait beau vouloir parler, je n'étais pas de bonne humeur aujourd'hui et je n'avais absolument pas envie de taper la discussion. Je continuais donc de relire encore et encore mes feuilles de cours tout en gribouillant quelques trucs en finissant mon café. Alors que la jeune femme s'installait sur une autre table tout près de la mienne, un espèce de gros blanc s'installa, plongeant ainsi toute la pièce dans un silence total. Ce n'était pas plus mal ainsi, un peu de calme ça ne faisait de mal à personne.

Je continuais alors à vérifier mes cours quand la jeune femme, en ayant sûrement marre de ce silence, redémarra une conversation. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait faire chier le monde celle-là ! Elle a l'impression que j'ai envie de parler ou... ? Je soupirais une nouvelle fois, relevant les yeux vers elle, les sourcils levés tandis qu'une moue infinie pouvait se dessiner sur mon visage.

▬ Qu'est-ce que ça peut bien vous faire ? Rétorquais-je brutalement, bien décidé à finir cette conversation comme elle avait commencé. 

Je regardais alors la main qu'elle me tendait, le sourire aux lèvres, tandis que moi je m'en fichais éperdument, ne voulant même pas la serrer de peur de briser tous les os qui s'y trouvaient en simplement la prenant. Je rabaissais mes sourcils, optant pour un visage plus dur tout en lui répondant froidement :

▬ Derek Hale, répliquais-je par simple question de politesse. 




Dernière édition par Derek S. Hale le Ven 22 Avr - 14:18, édité 1 fois

---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Mar 8 Mar - 11:10

Après quelques instants de silence total troublé seulement par le bruit des feuilles que nous corrigeons chacun de notre côté je me lève et me dirige vers mon collègue avec l'intention d'entamer une discussion amicale pour faire connaissance. Je lui sourit donc gentiment tout en lui demandant si il est professeur ici depuis longtemps
▬ Qu'est-ce que ça peut bien vous faire ?
Sa voix brutale et froide me surpris. Bon il n'est peut être pas de bonne humeur. Je refais donc un essai en lui tendant la main pour le saluer tout en me présentant et en lui demandant quel est son nom. Il regarde ma main mais ne la serre pas puis fronce les sourcils et me répond froidement
▬ Derek Hale
J'arrête donc de tendre la main vers lui, j'ai bien compris qu'il ne me saluera pas. Ce sont peut-être ses élèves qui l'ont mis de mauvaise humeur, ou alors c'est dans son caractère habituel. Ou alors c'est ma tête qui ne lui reviens pas et il n'a pas envie de discuter. En tout cas si il fait exprès d'être désagréable parce que je suis une femme et surtout parce que je suis nouvelle dans ce lycée il va comprendre que je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Je lui rétorque donc avec un sourire poli et d'un ton légèrement ironique
-Et ce sont vos élèves qui vous mettent d'une humeur massacrante Monsieur Derek Hale?
Je me dirige ensuite vers le distributeur de boissons et me prend un café puis retourne m'assoir devant mes copies et m'assoie. Je bois une gorgée de mon café puis pose mon gobelet et sort un stylo pour corriger les copies d'une classe de mes élèves. Si mon aimable collègue veux continuer la discussion je n'ai rien contre. A lui de voir si il veux faire connaissance avec une collègue.
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Ven 22 Avr - 14:17


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






La nouvelle était bien décidé à me parler et ce n'est pas parce que je lui répondais froidement qu'elle perdait pieds et qu'elle lâchait l'affaire. Casse-couilles bonjour ! Non mais elle voit bien que je n'ai absolument pas envie de lui taper la discussion alors pourquoi s'acharne-t-elle aussi intensément ? Même en lui répondant je la regardais froidement et pourtant elle ne reculait pas devant l'obstacle. Et, alors que je lui énonçais mon nom, elle me demandait si c'était à cause de mes élèves si j'étais de si mauvaise humeur. On peut dire que oui et non. D'un côté, je suis arrivé ici très tôt alors que je n'avais pas cours de toute la matinée, et de l'autre, elle commençait sérieusement à m'énerver à vouloir "tout" savoir sur moi.

▬ Ou c'est vous qui commencez à me soûler ? Dis-je sur un ton sarcastique à celle qui m'avait cherché.

Après cette "petite altercation", elle se dirigea vers le distributeur de boissons et se commanda, tout comme moi, un café, puis elle retourna s’asseoir à sa place pour corriger quelques copies tout en dégustant sa boisson chaude. De mon côté, je n'en avais strictement rien à faire de ce qu'elle faisait, m'occupant moi-même de mes propres copies, enfin plutôt de ce que je ferais faire à mes élèves pendant près de deux heures entières, voire une heure et demie. Comme je commençais un tout nouveau programme - un nouveau sport quoi - il fallait que je mettes en place les différentes activités que je leur ferais faire. Étant donné que nous commençons l'athlétisme, ce sera échauffement activo-dynamiques, course sur cent mètres, relais, sauts de haies et bien plus encore tout au long du trimestre avenant. Je dessinais alors quelques schémas pour la disposition des éléments une fois sur le terrain, des façons de procéder pour les échauffements et les sauts mais aussi des grands tableaux pour calculer leur vitesse de pointe sur les cent mètres par exemple.

Au bout de quelques minutes avec un silence des plus reposants, tandis que nous étions tous les deux occupés par nos matières respectives, une odeur reconnaissable parvint jusqu'à mes cellules olfactives. Je respirais de plus en plus l'air, relevant la tête de mes feuilles pour regarder autour de moi, pas vraiment inquiet, quoi qu'un peu. Et puis, après quelques minutes à sentir l'air environnant, je sentais la tête me tourner. Mes mouvements étaient lents et mon corps semblait tellement lourd, que j'avais du mal à me mouvoir rapidement. Ne sachant toujours pas d'où cela pouvait bien provenir, je me mis à légèrement tousser, les yeux complètement dans le vague. Je tournais un instant mon regard vers Mme. Braden, qui était toujours en train de corriger de ses copies, ne se doutant absolument pas de ce qui pouvait bien m'arriver. Et l'odeur s'insinuait encore plus en moi, tel un serpent vicieux, me donnant affreusement mal à la tête. Je me rendais maintenant compte que c'était bien de l'aconit tue loup, et qu'il fallait donc en conséquent que je me barre de cette pièce pour ne pas perdre conscience et que je me fasse embarquer par je ne sais qui. D'ailleurs, qui pouvait bien me faire ça ? Évidemment quelqu'un qui sait ce que je suis, je suppose. Mais sûrement pas la professeure dans la même pièce que moi, c'est clair et net qu'elle n'a rien à faire dans cette histoire.

Je rangeais donc hâtivement mes affaires, mettant mon sac sur le dos, tout en toussant toujours autant. En me levant, j'ai cru que la pression était plus forte tellement je me trouvais lourd et lent. Je n'arrivais même pas bien à marcher, titubant, m'aidant du mur pour avancer tandis que je commençais à voir flou. Alors que j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes, Adélia se rapprocha de moi. Que comptait-elle faire avec moi ?



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Ven 22 Avr - 16:22

Que j'essaye d'engager la conversation ne semble pas plaire à mon nouveau collègue. Il est vrai qu'il à l'air assez grognon et que j'ai un peu imposé cette conversation mais c'était dans le but d'être polie et de ne pas faire la nouvelle qui s'installe sans dire bonjour comme si elle était chez elle. Enfin bref, c'est peut-être un "jour sans" comme on dit. Comme je suis bien partie pour rester dans la ville de Fearwood pendant un moment je pense que j'aurais d'autres occasions de sympathiser avec mes nouveaux collègues et même Monsieur Derek Hale si il le souhaite. Mais bon il n'est pas obligé de réagir comme cela, je lui ait juste dit bonjour et demandé son nom puis un peu comme une boutade je lui ait demandé si ce sont ses élèves qui le rende de mauvaise humeur aujourd'hui. Peut-être qu'il ne connait pas l'humour. Bref je ne m'en formalise pas et n'attend pas qu'il me réponde et je vais m'installer à une table et commence à corriger les copies que les élèves m'ont rendues ce matin.
▬ Ou c'est vous qui commencez à me soûler ?
Oulà! On dirait qu'il va mordre! Mais bon au moins il répond! Je tourne la tête vers lui pour lui répondre et le regarde
-C'est tous les jours que vous êtes d'humeur massacrante ou c'est juste parce que j'ai osé vous parler?
Je n'essaie pas de le provoquer, je lui montre juste que je ne me laisse pas faire. Et je dois bien avouer qu'il ne m'impressionne pas du tout, depuis que je suis née je vit avec des militaires alors ce n'est pas un prof de lycée provincial qui va m'effrayer. Il est vrai que son t-shirt laisse voir des muscles solides mais les muscles cela ne fait pas tout. Bref, il sera peut-être de meilleure humeur un autre jour. Je reporte donc mon attention sur mes copies tout en buvant quelques gorgées de café. Derek Hale semble se ré absorber lui aussi dans ses copies. Je me demande quelle matière il enseigne, j'aimerais le lui demander mais vu son humeur je pense que ce n'est pas le moment donc je verrais cela plus tard.
Je suis donc en train de corriger mes copies et certaines me font désespérer. D'accord ce n'est pas toujours évident de retenir toutes les dates de l'histoire mais il y a quand même des limites! Certaines dates sont emblématiques et on les leur rabâche depuis la primaire. D'autres sont plus compliquées et je comprend qu'ils puissent se tromper d'un an ou de deux ans ou même de dix ans mais quand ils se trompent carrément d'un siècle il y a quand même de l'abus! Certains ont besoin d'une remise à niveau rapide et de se mettre vraiment au travail parce que sinon ils n'aurons pas un avis favorable de passage en classe supérieure dans ma matière! Les copies se succèdent, les bonnes et les mauvaises (voir très mauvaises) notes se succèdent. Au bout d'un moment je sent un très léger parfum dans la pièce, ce doit être encore un de ces diffuseurs d'ambiance, je n'aime pas trop ces trucs je préfère les senteurs naturelles. Je ne m'occupe pas de cette très légère odeur et continue de m'occuper de mes corrections. A ce moment là Monsieur Hale se met à tousser un petit peu, il à du avaler de travers. Quelques minutes après j'entends Derek ranger ses affaires à la hâte, je jette un coup d'oeil à ma montre, il n'est pas l'heure de débuter un cours mais il à sûrement quelque chose à faire. Bon aller concentre toi Adélia arrête de te distraire avec tout. Depuis toute petite je fais inconsciemment attention à tout ce qui m'entoure, mon père disait que cette particularité aurait pu faire de moi un bon soldat mais même si j'ai le plus grand respect pour les militaires je ne me voyait pas en faire mon métier. J'ai fini de corriger les copies donc je vais maintenant établir un programme plus adapté à cette classe pour la faire progresser. Je relève la tête et cherche des livres dans mon sac posé à côté de moi sur la table. C'est à ce moment que je voit Derek se lever et marcher en titubant. Il s'aide du mur pour avancer et n'a pas l'air d'aller bien. J'arrête de chercher mes livres et porte mon attention sur lui.
-Derek vous allez bien?
L’appeler par son prénom à été un réflexe puisque nous avons sensiblement le même âge. Il vacille de plus en plus comme si il allait tomber alors je me lève pour savoir si il a besoin d'un coup de main. Ses yeux se posent sur moi mais il ne dit rien, comme si il attendait de voir ce que je vais faire. Il commence à tomber alors je n'attends pas qu'il prenne la parole et je vais vite vers lui pour l'aider. Je la rattrape avant qu'il tombe et le regarde
-Qu'est ce qui vous arrive?
Il est un peu lourd mais comme mon père m'a fait suivre l'entraînement des apprentis militaires quand j'habitais dans les casernes avec lui je ne m'écroule pas sous le poids de Derek qui ne semble plus avoir de forces. Je l'aide donc à tenir debout et le regarde en attendant qu'il me réponde.
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Mar 21 Juin - 17:42


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Elle peut pas tenir sa langue sérieusement ? J'en ai marre de ses jacassements incessants. Il fallait que je mette fin à tout ça avant de vraiment m'énerver. Une salle des professeurs c'est fait pour être silencieuse alors pourquoi elle parle ? Je soupirais avant de relever les yeux vers elle quand elle me répondit.

« ▬ Vous apprendrez bien vite que je suis comme ça tous les jours, malheureusement pour vous, rétorquais-je du tac au tac. »

Elle n'a pas l'air d'être impressionné mais au pire qu'est-ce que je m'en fout tant qu'elle me fiche la paix. Dans tous les cas je profitais du semblant de silence pour me replonger dans mes affaires scolaires.

Au bout d'un moment je ne me sentais pas bien à cause de l'aconit qui flottait dans l'air et je commença donc à ranger mes affaires en partant vers la sortie. Mais je ne fis pas trois pas avant de tituber, tout devenait flou et tournait autour de moi, avant qu'Adélia ne se rapproche de moi. Je ne savais pas ce qu'elle allait faire, je ne la connaissais pas plus que ça mais alors que j'allais m'écrouler, elle me rattrapa avant que je ne tombe au sol, m'évitant de m'évanouir dans l'instant. Elle me fixe et me demande ce qu'il m'arrive, alors je la regarde, les yeux légèrement dans le vague.

« ▬ Pouvez-vous m'aider à m'amener dehors ? Je ne supporte pas cette odeur. En réalité, j'y suis allergique c'est pour ça que je ne me sens pas bien du tout. »

Mentir. Rien de mieux que de mentir pour parvenir à ses fins. Cependant, il fallait absolument qu'elle me tire d'ici sinon j'allais réellement tomber dans les pommes.

Aide-moi. S'il te plaît aide-moi.



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Mar 21 Juin - 19:49

Lorsque nous étions dans la salle des professeurs et que j'essayais de nouer un peu une conversation amicale entre collègues mon nouveau collègue Monsieur Derek Hale semblait assez bougon. Mais je ne m'étais pas laissée impressionner et je lui avait demandé si ses élèves lui avaient fait passer une mauvaise journée ou si il était toujours d'humeur massacrante. Lui non plus ne s'est pas démonté et m'a répondu avec la même mauvaise humeur
-Vous apprendrez bien vite que je suis comme ça tous les jours, malheureusement pour vous
Je dirais plutôt que c'est dommage pour lui car il ne doit pas avoir beaucoup d'amis. Je pense qu'il est gentil derrière cette apparente mauvaise humeur car sinon il n'aurait pas été engagé pour travailler avec des lycéens mais il faut apparemment s'accrocher pour avoir un mot aimable de sa part. Enfin bref. Tout cela pour en venir à dire que lorsqu'il à commencé à se sentir mal lorsque le diffuseur d'ambiance s'est enclenché il a perdu son agressivité vu qu'il était en difficulté. Malgré notre début de conversation assez chaotique je n'allais pas le laisser tomber par terre à cause d'un malaise juste sous mon nez sans broncher alors je l'ai aidé. Et la ô surprise il m'a regardée sans méchanceté et s'est adressé à moi d'une voix tout à fait cordiale quoiqu'un peu "malade" et faiblarde
-Pouvez-vous m'aider à m'amener dehors ? Je ne supporte pas cette odeur. En réalité, j'y suis allergique c'est pour ça que je ne me sens pas bien du tout.
Eh bien c'est vraiment malin de la part du directeur de l'établissement de ne pas tenir compte des allergies de son personnel avant d'acheter un diffuseur d'ambiance! Si Derek avait été seul il aurait pu lui arriver quelque chose de grave à cause de cela. Je l'aide donc à marcher même si il pèse quand même plus lourd que moi, eh oui ça pèse lourd les muscles d'un homme bien bâti! Mais bon ce n'est pas le moment de faire ce genre de réflexion. Je l'aide donc à marcher dans les couloirs et je pousse d'un coup d'épaule la première porte donnant sur l'extérieur du bâtiment que je croise. Nous débouchons sur le parking. Je remarque un banc pas loin et commence à y emmener mon collègue.
-Accrochez vous ça va aller
Si son état ne s'améliore pas au contact de l'air frais j'appellerais une ambulance.
Nous étions presque arrivés au banc lorsque quatre hommes se sont interposés devant nous
-Donnez nous cet homme et oubliez cet incident
Vu que nous sommes seuls sur le parking je pense que cet ordre s'adresse donc à moi. Mais messieurs la moindre des politesses c'est de dire bonjour et s'il vous plait, surtout lorsque l'on parle à une femme. Et puis j'ai beau n'être arrivée dans ce lycée que depuis quelques jours je sais que ces hommes ne font pas partis du personnel alors ils n'ont aucun droit d'être ici. Voyant que je ne leur obéit pas l'un d'entre eux sort une arme. Il croit vraiment que je vais trembler de peur et partir en courant?! Désolée mais vous êtes tombés sur la mauvaise personne! Il est vrai que je ne connais Derek que depuis maximum une heure mais mon instinct me pousse à porter assistance à mon collègue ronchon plutôt que livrer ce susnommé collègue à des hommes étranges. Je leur rétorque donc avec mon plus grand calme
-Messieurs nous sommes dans l'enceinte d'un lycée et le port d'une arme est interdit et comme vous n'êtes visiblement pas des membres des forces de l'ordre je vais vous demander de partir. Mon collègue à fait un malaise et je dois m'occuper de lui
La je leur ait montré la facette polie de ma personnalité mais si je dois être plus convaincante cela ne me fait pas peur!
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Mer 22 Juin - 0:07


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Après lui avoir dit que j'étais soit disant allergique au parfum qui émanait du diffuseur dans la salle des professeurs, Adélia m'aida en me soutenant par les omoplates pour que je puisse avancer avec elle jusqu'à la porte de la pièce. Elle l'ouvre et nous continuons à marcher dans les couloirs puis jusque dans le hall quand elle ouvrit la porte donnant sur l'extérieur du lycée avec son épaule. Nous arrivons ensuite sur le parking – et je vois ma voiture garée au loin d'ailleurs, ouais bon j'avoue on s'en fout –. Elle leva la tête, regardant autour d'elle quand elle vit un banc et elle essaya donc de m'y amener directement quand soudain, quatre hommes s'interposent entre nous et le banc tant espéré – façon de parler, bien sûr –. Attendez attendez, l'un d'eux venait-il bien de dire qu'il me voulait ? Non mais ça va je suis pas un objet que l'on peut se trimballer partout non plus ! Non je déconne, j'avais bien compris que c'était des chasseurs, je sentais encore l'aconit sur son échine et ses vêtements et même la poudre dans les armes à feu qui se trouvaient un peu partout cachés sous ses habits.

Je soupirais et essayais de respirer l'air environnant le plus vite possible pour que celui-ci – qui était un peu plus pur et sain que celui présent dans la salle des professeurs – puisse me permettre de reprendre mes forces. Pour l'instant, ça allait un tout petit peu mieux même si j'avais encore légèrement la tête qui tournait. Soudain, l'un d'eux sort un silencieux, le pointant directement sur Adélia pour qu'elle s'écarte de moi et me laisse aux chasseurs. Mais, contre toute attente, la professeur garda le calme le plus olympique et leur répondit qu'ils n'avaient rien à faire ici avec une arme à feu et qu'ils devaient partir sur le champ. Ensuite, elle leur signifia que je venais de faire un malaise et qu'il fallait qu'elle s'occupe de moi. Non mais elle faisait quoi là ? Elle voulait mourir ou comment ça se passe ? Non, sérieusement, j'espère qu'elle sait ce qu'elle fait sinon elle va finir en chair à canon. Pour la prévenir, je lui chuchotais quelques mots au creux de l'oreille pour ne pas que les chasseurs entendent.

« ▬ Fait attention, eux ils ne sont pas là pour rigoler... »

Il fallait vraiment que je me remette vite de l'aconit, sinon cela tournerait très mal si ça continue.



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Mer 22 Juin - 15:03

Quand les hommes réclament que je leur donne mon collègue je le devine en train de s'énerver. Que je lui ait dit bonjour tout à l'heure l'a énervé alors je n'imagine même pas l'effet que cela lui fait que des gens parlent de lui comme d'un paquet! Cependant Derek n'eut pas de réaction, je dois bien avouer que cela m'étonne mais je pense que c'est à cause de sa réaction allergique qu'il est plus calme. D'ailleurs tout en restant appuyé sur moi il se redresse un peu et respire vite comme si il était essoufflé. Peut-être qu'il cherche de l'air pur pour ne plus avoir l'odeur qui le rend malade dans le nez. Quand je ne leur remet pas Derek et que je réplique à ces hommes que je n'ai pas l'intention de le faire et qu'en plus je les prie gentiment de partir cela semble scotcher sur place tous les hommes présents. Bah quoi? Une femme doit forcément avoir peut d'un homme et faire tout ce qu'il demande? Je ne suis pas d'accord du tout! Oui je suis une femme et je suis gentille et tout ça mais il ne faut pas non plus me chercher. Avant que les hommes face à nous ne puissent répliquer Derek incline sa tête vers moi pour me chuchoter à l'oreille
-Fait attention, eux ils ne sont pas là pour rigoler...
Ah tient nous sommes passés au tutoiement! Bon ok c'est vrai que ce n'est pas vraiment le moment! J'incline à mon tour la tête vers Derek pour lui répondre
-Ne t'en fait pas
A ce moment la l'homme qui à sortit une arme la pointe vers moi et s'approche jusqu'à être à un pas de nous
-Lâche le et dégage ou je te colle un balle la brunette
Non mais pourquoi je tombe toujours sur des abrutis? C'est à vous dégoûter des hommes! Enfin je garde encore espoir que tous les hommes ne sont pas tous comme ça. Enfin bref ce n'est pas le sujet du moment. Mais la il m'a énervée. J'appuie doucement Derek contre un mur
-Ne bouge pas j'en ait pour une minute
Ensuite je me tourne vers l'homme qui me menace de son arme
-Je vous le demande pour la dernière fois. Partez d'ici vous n'avez rien à faire la
En guise de réponse l'homme lève la main pour me frapper. Bon j'ai été parfaitement polie avec eux mais ils ne veulent pas comprendre alors je vais être plus persuasive! J'attrape donc les poignets de l'homme en fasse de moi et les lui tord pour qu'il lâche son arme puis je lui envoie un grand coup de pied dans le ventre ce qui le fait tomber en arrière. Les trois autres hommes se remettent vite de leur surprise et s'avance vers moi. Nous nous mettons à nous battre et je met en pratique tout ce que j'ai appris dans les casernes militaires où j'ai vécu avec mon père et sans vouloir me vanter je me débrouille pas mal et donne de solides coups à ces hommes. J'enchainais les attaques et me débrouillais bien quand l'un des hommes me pris par surprise en me donnant un solide coup sur la nuque. Le temps que je reprenne mes esprits les quatre hommes se mirent à me rendre les coups que je leur ait donnés. Je recule et me relève rapidement et me remet à me défendre contre eux mais seule contre 4 armoires à glace je ne suis pas sure d'avoir le dessus longtemps.
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Mer 22 Juin - 19:37


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Après l'avoir averti que ces messieurs n'étaient pas là pour jouer à pierre, feuille, ciseaux avec leurs armes de pointe, Adélia me répondit un « Ne t'en fais pas » tout naturel, comme si elle avait affaire à ce genre de personnes tous les jours. Je haussais un sourcil interrogateur, me demandant ce qu'elle pouvait bien avoir derrière la tête pour être aussi confiante. Je ne la connais pas vraiment – évidemment, après juste quelques heures dans une même pièce en voulant le silence le plus complet, c'est sûr que j'étais pas prêt de taper la discut' – et je ne savais donc absolument pas ce qu'elle cachait derrière ses boucles brunes et ses beaux yeux bleus.

Brusquement, l'homme armé s'approche de nous jusqu'à ne plus être qu'à un bras de distance tout en menaçant Adélia de bouger et de me laisser à eux sinon il lui shooterait une balle entre les deux yeux. Je me demandais ce qu'elle allait faire et, avant que je ne puisse réagir, elle me laisse contre un mur pour que j'y prenne appui avant de ne leur répéter qu'il fallait qu'ils partent car il n'avait rien à faire ici. D'un coup, l'homme lève la main pour la frapper. J'écarquille les yeux et commence à crier le nom d'Adélia comme pour pouvoir la prévenir mais sans pourvoir bouger pour autant tant que l'aconit n'est pas complètement parti. Et là, comble de la surprise, la jeune femme lui attrape le poignet pour ensuite le tordre et faire tomber son pistolet avant de ne lui mettre un grand coup dans le ventre ce qu'il fait qu'il s'affale comme une grosse merde par terre. Aussi stupéfié que les trois mecs devant Adélia, je crois bien que mes yeux avaient pris la forme de soucoupes aussi rondes que la Terre elle-même. Mais, plus rapide que moi, les homme s'en remirent bien vite et s’avancèrent directement vers la brunette. Et là commence un combat acharné entre la professeure et ses assaillants, qu'elle mène plutôt bien, même carrément bien. Je ne sais pas où elle a apprit tout ça mais elle se bat même mieux que les trois idiots en face d'elle – avec le dernier qui est encore par terre à se remettre de sa chute, toussant comme un vieux qui se serait étouffé –. Je suis vraiment choqué qu'elle se batte aussi bien plutôt. Je la regarde enchaîner des coups bruts et solides quand l'un des homme la tape violemment à la nuque. Elle tombe et, les yeux dans le vague, elle essaye de vite reprendre ses esprits pour pouvoir contrer les coups que les hommes lui envoient. Elle se recule vivement en se relevant et recommence à se défendre contre les quatre hommes, dont l'un qui vient juste de se relever après avoir craché ses poumons. Cependant, elle est plus en difficulté que tout à l'heure et les hommes reprennent le dessus sur elle.



De mon côté, je teste ma respiration et quelques mouvements pour me rendre compte que le poison n'a plus aucun effet sur moi. Je relève la tête, fixant le combat qui se tient juste devant mes yeux et qui risque de finir mal si je n'interviens pas. Vue dans l'état où se trouve Adélia, si je ne bouge pas d'un pouce, je risque d'empirer son état. Craquant les os de mon cou, je rentre en jeu. Je m'approche d'eux et, en un mouvement de bras, j'écarte Adélia de l'opposition. Je n'ai pas le temps de faire autre chose que je reçois un grand coup de poing dans la mâchoire du gars qui était armé, accompagné d'un petit « Ah, te voilà enfin sale con ! On va te mettre la raclée de ta vie l'Alpha d'mes deux ! » Je serre les dent en lâchant un petit grognement qu'eux seuls pouvaient entendre en me retournant et en lui mettant le plus grand coup de boule que j'ai jamais donné à quelqu'un qui me faisait aussi chié, le laissant de côté pour l'instant. Je ne perdis pas de temps et, contrant son coup en attrapant son bras, je donna un grand crochet du droit au second – qui devait avoir perdu quelques dents – avant de me baisser pour esquiver le coup du troisième, donnant un grand coup de genoux dans la tête du dernier que j'avais baissée au préalable en lui attrapant les cheveux, lui pétant le nez au passage, tout en revenant au troisième qui avait décidé de revenir à l'attaque. J'esquivais son coup de poing, lui donnant un grand coup de pied dans le ventre comme l'avait fait Adélia pour qu'il tombe par terre, avant d'écraser fortement sa pomme d'Adam avec mon talon, lui coupant la respiration pour quelques minutes. Le premier voulait se venger de mon coup de boule et, lui essayant de faire un revers de la main droite vers ma tête, je l'arrêta, lui donnant un grand coup de coude dans la tempe, ce qui l’assomma sur le coup. L'un ayant perdu des dents, l'autre ayant le nez cassé en deux, le troisième avec le souffle coupé et le dernier qui est tombé dans les pommes, je pense qu'il pouvait rentrer chez eux s'il ne voulait pas avoir affaire au Derek transformé. Les deux encore en vie ramenèrent les deux mal en point dans leur fourgonnette en criant « La prochaine fois on reviendra armés ! » Ouais ouais c'est ça revenez armés pour que la prochaine fois je vous montre toute l'étendue de mes pouvoirs ! Sales merdes ! Oui bon bref, je me retourne vers Adélia avec la lèvre inférieure légèrement fendue et en sang – pour avoir l'air plus humain que surnaturel bien sûr – et la regarde neutralement, légèrement avec les sourcils froncés pour ne pas paraître inquiété par son état alors que c'était plutôt le contraire.

« ▬ Tu vas bien ? »

Je pense qu'un petit tour à l'infirmerie du lycée ne nous ferait pas de mal. Mais, d'ailleurs, j'espérais qu'elle n'ait pas gardé en mémoire que tout à l'heure l'un des hommes ait prononcé le mot "Alpha", sinon je ne sais pas quel mensonge j'inventerais pour lui expliquer sa signification par rapport à moi. « Ouais je suis en fait le chef d'une bande de mafieux et on m'appelle l'Alpha parce que je suis le boss et du coup eux c'était un autre gang, ennemi au nôtre. » Ouais non faut arrêter les conneries, je trouverais bien quelque chose d'autre de plus censé.




Dernière édition par Derek S. Hale le Ven 24 Juin - 14:32, édité 1 fois

---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Jeu 23 Juin - 11:54

Je me doutais bien que cela allait surprendre Derek que je lui dise de ne pas s'en faire et que je gère la situation face à ces brutes épaisses qui n'ont rien à faire ici. Et cela ne loupe pas il me regarde d'un air ahuris avec jolis yeux verts, je me retiens de rire un peu devant cet air de poisson surpris. Lorsque l'un des hommes lève le poing pour me frapper j'entends Derek crier le début de mon prénom mais il se stoppe en voyant que je me débrouille parfaitement face à cette brute. La bagarre s'engage et nos assaillants se remettent vite de leur surprise de voir une femme se battre par contre à un moment mon regard croise le visage de Derek et si la situation s'y prêtais j'aurais pris une photo pour pouvoir la ressortir à mon si chaleureux collègue lorsqu'il me dira à nouveau bonjour avec un air de tueur. Mais bon ce n'est pas trop le moment de penser à cela puisque je suis en train de me battre contre quatre hommes. Et je dois bien avouer que ces hommes ne sont pas des débutants et savent bien se défendre, mais pour l'instant j'ai le dessus alors ça devrait aller. Et puis notre bagarre va bien finir par attirer quelqu'un qui se chargera d'appeler la police. Brusquement un bras me fait reculer. Je m'apprête à riposter contre ce nouvel assaillant mais en suivant ce bras du regard je me rend compte qu'il appartient à Derek. C'est gentil de sa part de vouloir m'aider mais vu qu'il y a cinq minutes il ne tenait pas sur ses jambes il vaudrait mieux qu'il recule et me laisse faire. L'un des hommes lui met une droite assez puissante mais Derek ne bouge pas d'un millimètre. Je dois bien avouer que je suis surprise. L'homme qui vient gentiment de lui offrir ce coup prend alors la parole
-Ah, te voilà enfin sale con ! On va te mettre la raclée de ta vie l'Alpha d'mes deux !
Hein? Cet homme vient de l'appeler l'Alpha? C'est peut-être le surnom que lui donnent ces hommes, mais cela implique donc qu'ils se connaissent suffisamment pour se donner des surnoms. La réponse de Derek ne se fait pas attendre et envoie un énorme coup de boule à celui qui vient de le frapper. Je ne peut pas m'empêcher de faire une petite grimace, j'en ait presque mal pour cet homme! Je m'apprête à me jeter à nouveau dans la mêlée pour aider Derek lorsque ce dernier enchaina rapidement des attaques et mit les quatre hommes ko en quelques instants. La j'avoue que je suis quand même impressionnée, comment le prof d'un petit lycée de province peut-il se battre de cette façon? Peut-être qu'il à eu la même formation que moi, ce serait tout de même une grande coïncidence! Par contre cela n'explique pas pourquoi quatre types armés veulent l'emmener avec eux. Et cela n'explique pas non plus cette résistance aux coups. Je ne sais pas pourquoi mais mon instinct me souffle qu'il y a ici un joli mystère à découvrir. Les quatre hommes ne cherchent pas à provoquer encore plus la bagarre et repartent vers leur voiture, c'est un excellent choix de leur part car les envoyer à l'hôpital ce n'est pas ce qui va me faire peur.
-La prochaine fois on reviendra armés !
En tout cas ils sont coriaces! Une fois qu'ils sont partis je reporte mon attention sur Derek et il fait de même puisqu'il se tourne vers moi. Le coup de poing qu'il a pris était assez solide mais pourtant il n'a qu'une petite coupure sur la lèvre
- Tu vas bien ?
Eh bien on dirait qu'il suffisait d'une bonne vieille bagarre pour qu'on se mette à sympathiser! Je lui sourit gentiment pour lui répondre
-Oui ce n'était qu'une accolade amicale! Et toi ça va?
Je le regarde et reprend la parole quelques secondes après
-Ça à l'air d'aller mieux ton allergie
J'espère que Derek ne va pas s'esquiver maintenant qu'il va mieux et que l'altercation est terminée. Ce n'est pas mon genre de me mêler des affaires des autres mais la j'ai quand même des questions à poser à Derek sur ce qu'il vient de se passer!
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Jeu 23 Juin - 16:12


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






L'altercation enfin fini et les quatre fuyards partis comme des voleurs, je me retourne vers Adélia, une légère coupure sur la lèvre, en lui demandant si elle va bien. Un sourire vient éclairer son visage, tandis qu'elle utilise l'humour pour détendre l'atmosphère. Pas très basé sur ça, je ne prends pas vraiment en compte la première partie de sa phrase et préfère répondre à la seconde moitié.

« ▬ Ça va, ça va. Enfin pour l'instant tout du moins. »

Elle enchaîne tout de suite après en me faisant remarquer que mon allergie va beaucoup mieux – ouais, surtout que celle-ci est totalement factice -. Je l'observais un bon moment de haut en bas et de large en travers avant de l'attraper fortement par le bras pour la traîner derrière moi. Elle avait pris de sérieux coups alors elle fallait qu'elle se fasse soigner rapidement. D'un côté, ce mouvement brusque, c'était ma façon de lui faire remarquer qu'elle était en mauvais état et qu'il était tant qu'elle se fasse examiner par la belle infirmière du lycée. Tout en la tirant après moi, je lui dis sèchement :

« ▬ Oui, merci de t'inquiéter pour mon allergie. »

Avant d'ouvrir les portes d'entrée du bâtiment. Toujours sur mes talons, je l'amenais tout droit vers l'infirmerie où je tapais deux coups à la porte tout en lâchant gentiment Adélia. Je lui jetais un regard dur et serrait doucement les lèvres avant de retourner la tête vers la porte.

« ▬ J'espère que tu n'es pas pressée d'avoir cours, parce qu'on en a pour un bon moment. »

Je soupirais, quand le sourire radieux de l'infirmière apparu derrière la porte. Toute joyeuse de me voir – on sait pas trop pourquoi, mais j'aurais entendu que c'est une de ces femmes qui aime bien rester après les cours avec certains professeurs si vous voyez ce que je veux dire mais surtout qu'elle chercherait à m'avoir dans ses filets, allez savoir pourquoi –. Même en voyant mon regard froid, la jolie brune aux yeux verts avec le magnifique décolleté que lui faisait sa blouse ne se démonta pas.

« ▬ Que puis-je faire pour vous ? Demanda-t-elle de sa voix toute guillerette. »

Et puis son regard se rapporta sur Adélia et elle grimaça, avant de voir que nous étions tous les deux blessés, prenant une mine choquée de nous voir dans cet état. Moi avec la lèvre fendue et Adélia avec quelques hématomes et coupures...


---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Sam 25 Juin - 15:24

Apparemment maintenant que l'altercation est terminée Derek reprend son humeur morose de tout à l'heure quand nous étions dans la salle des professeurs. Quand j'essaie de faire un brin d'humour en disant que ce n'était qu'une accolade amicale entre ces hommes et moi cela n'arrache même pas un sourire à Derek, on dirait qu'il est un cas désespéré en matière d'humour. Au moins quand je lui demande comment il va j'obtiens une réponse
- Ça va, ça va. Enfin pour l'instant tout du moins.
Après je lui demande comment va son allergie mais il semble tout de même un peu gêné mais il garde son calme et me regarde comme pour m'analyser puis il attrape fortement mon bras et se met en marche tout en m'entrainant à sa suite. Au début je pense qu'il veux juste qu'on s'éloigne du lieu de la bagarre au cas ou quelqu'un arrive.
- Oui, merci de t'inquiéter pour mon allergie.
Sa voix est brutale, dure. Je lui sourit un peu pour lui signifier que je suis contente qu'il aille mieux. Mais je trouve quand même cela bizarre. Quand nous étions dans la salle des professeurs Derek semblait au bord de l'évanouissement, j'avais l'impression qu'il allait s'effondrer à chaque pas mais la après avoir respiré cinq minutes l'air du dehors il est en pleine forme et enchaine les prises de sport de combat de haut niveau! Et je suis d'ailleurs impatiente de savoir comment il à appris à faire tout ça et aussi pourquoi ces hommes le cherchait et surtout pourquoi ils le veulent au point de vouloir revenir plus lourdement armés. En tout cas si Derek à trempé dans des histoires louches ce serait bien qu'il règle ses comptes ailleurs qu'au lycée. J'ai du mal à comprendre qui il est et à le cerner. Au bout de quelques instants Derek s'arrête devant la porte de l'infirmerie du lycée et me lâche avant de pincer les lèvres tout en durcissant son regard
-J'espère que tu n'es pas pressée d'avoir cours, parce qu'on en a pour un bon moment.
Non mais il est sérieux la? Il essaie de se débarrasser de moi pour qu'on ne parle pas de ce qu'il vient de se passer? Si il croit que cela va fonctionner c'est parce qu'il ne me connait pas encore. Je n'ai pris qu'un coup sur la nuque et j'aurais un bleu demain, ce n'est pas la peine d'en faire toute une histoire j'ai déjà pris des coups plus durs que ça! Et lui je ne pense pas qu'il soit blessé vu son attitude. L'infirmière nous ouvre la porte puis nous regarde, bon il est vrai que nous avons quelques coupures mais elles sont totalement sans gravité!
-Que puis-je faire pour vous ?
Je cherche à toute vitesse une idée pour nous sortir de la, je n'ai pas du tout envie de perdre mon temps avec cette infirmière pour faire soigner deux coupures sans importance. Je lui sourit aimablement
-Des élèves nous ont fait une blague pour nous faire tomber ce n'est rien du tout, mon collègue s'inquiète toujours pour un rien! Désolée de vous avoir dérangée!
J'attrape le bras de Derek et l'entraine dans les couloirs jusqu'à la salle des professeurs où nous avons laissés nos affaires, je me doute qu'un homme de sa stature à assez de force pour me faire lâcher mais je ne lui donne pas vraiment le temps de réfléchir et le fait entrer dans la salle des professeurs avant de refermer la porte, heureusement nous sommes seuls dans la pièce. Je le lâche et lui fait face
-Je ne suis pas du genre à me mêler de la vie des autres mais j'apprécierais tout de même que tu m'explique qui étaient ces hommes et pourquoi ils voulaient s'en prendre à toi
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Ven 1 Juil - 1:08


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Depuis le début, ce qu'elle n'a pas compris, c'est que je ne voulais pas l'amener à l'infirmerie pour me débarrasser d'elle – surtout car je l'aurais accompagné et qu'on aurait été soigné en même temps – mais plutôt pour qu'elle se fasse soigner correctement. Ces hommes n'y sont pas allé de mains mortes alors je ne comprends pas bien pourquoi, souriant amicalement à l'infirmière, Adélia ment sur la véritable raison de notre venue, niant les faits en trouvant une excuse, avant de m'attraper par le bras et me traîner dans les couloirs pour échapper à l'infirmerie. Je soupirais et la laissais faire, ayant peur que si je dégageais mon bras un peu trop brutalement je l'envoyais valdinguer comme une poupée de chiffon contre le mur, lui cassant quelques os au passage. Alors je ne disais rien, la suivant jusqu'à la salle des professeurs où nos affaires personnelles étaient resté plantées là. Ne me laissant pas le bénéfice de me dégager, elle me lança comme une vulgaire chaussette dans la pièce, refermant la porte derrière nous pour que personne ne puisse entrer. Pour sa plus grande joie, il n'y avait personne dans la salle, personne qui pourrait témoigner de ce qui allait se passer entre nous deux. Elle en profita donc pour tout mettre sur le tapis, me demandant des explications par rapport aux chasseurs qui étaient venus m'attaquer – elle et moi au final –. Je lui devais au moins quelques indices, mais ce n'est pas pour autant que je lui dévoilerais tout le "trafic" qui se passe derrière tout ça. Je me dirigeais alors vers mes affaires déjà rangées dans mon sac et, agrippant celui-ci à la lanière, je finis par le mettre sur mon dos.

« - Ces hommes en veulent à ma famille depuis longtemps et m'ont donc pris comme cible, c'est tout, répliquais-je brutalement en la fixant dans les yeux. »

Je n'avais ni menti, ni dit la vérité, alors je considérais que c'était bon. Elle n'avait pas besoin d'en savoir plus. Elle avait beau être ancrée les pieds dans le ciment, juste devant la porte, je comptais bien sortir puisque j'en avais fini avec elle. Je me dirigeais donc alors vers la porte...



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Ven 1 Juil - 17:26

Lorsque je rembarre l'infirmière en lui disant que Derek et moi n'avons besoin d'aucun soin je remarque qu'il est un peu surpris. Après tout peut-être que je me suis emballée et qu'il n'avait pas pour projet de m'abandonner à l'infirmerie, oups. Mais bon après tout nous ne sommes pas sérieusement blessés alors ce n'est pas utile de perdre deux heures avec l'infirmière. En tout cas il se laisse faire quand je l'entraine dans les couloirs jusqu'à la salle des professeurs. Heureusement que nous ne croisons personne parce que sinon ça aurait encore attiré les questions! Derek soupire mais ne cherche pas à se défiler et à partir. Quand je demande à Derek de me fournir quelques explications sur les récents évènements que nous venons de vivre il ne me répond pas tout de suite et je vois sur son visage un soupçon de gêne et d’embarras. Au lieu de me répondre il me tourne le dos et rassemble ses affaires puis met son sac sur son dos. Mais comme je suis devant la porte il ne peut pas sortir sans rien me répondre. Après encore quelques secondes il se tourne vers moi et me regarde puis prend la parole de cette voix brutale si charmante qu'il à utilisée pour me dire bonjours lorsque je suis entrée dans la salle tout à l'heure.
- Ces hommes en veulent à ma famille depuis longtemps et m'ont donc pris comme cible, c'est tout
Il avance vers moi mais je me doute bien que c'est surtout la porte derrière moi qui l’intéresse. Cependant je ne vais pas me contenter de cette petite explication. Puisque c'est quelque chose qui concerne sa famille je ne vais pas lui demander de tout me raconter, je respecte la vie privée de chacun mais un détail me revient en mémoire et j'ai bien envie d'en apprendre plus. Je ne bouge pas d'un millimètre et braque mes yeux bleus dans les yeux verts de Derek et je soutiens son regard sans ciller.
-Pourquoi t'ont-ils appelé l'Alpha?
Après quelques secondes de silence j'ajoute avec un petit sourire
-Au fait tu te défend bien au combat rapproché, même après un malaise! Où as-tu appris tout cela?
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Ven 1 Juil - 18:21


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






J'étais prêt à partir, mais visiblement Adélia ne voulait pas que ce soit le cas et me barra la route alors que j'étais si près de la porte. Tel un agent de sécurité, elle me coupait tout passage vers la sortie. Je la regardais, le regard froid et méprisant, tellement cela m'énervait qu'elle m'empêche de partir. Je n'avais pas que ça à faire avec une simple humaine qui ne connaît rien au monde du surnaturel. Si elle savait le nombre de collègues surnaturels qu'elle croise tous les jours et qui lui disent bonjour gaiement, elle tomberait sur le cul. Faut vraiment qu'elle arrête de faire la maligne à vouloir tout savoir et à ne pas bouger d'un millimètre en soutenant mon regard comme un défi. Je n'avais sûrement pas l'intention de lui en dire plus, surtout ici où tout le monde pouvait entendre – parce que vous croyez que notre ouïe surnaturelle nous sert à quoi, à nous les surnaturels ? –.
Respirant longuement en fermant les yeux quelques secondes, j'essayais de prendre sur moi mais ça devenait tout simplement impossible tellement elle est insistante et bornée. Même avec le sourire, elle arrive à me faire un compliment exagéré et à me poser une autre question. Sûrement celle de trop. Je n'aimais pas du tout quand on essayait de chercher désespérément dans mes affaires, même si elle y a été impliqué de près ou de loin, elle n'a pas à tout savoir. Je retournais vers elle un visage déformé par l'impulsivité, ma mâchoire claquant sous la force de mes muscles, mes dents serrées et mes yeux emplis d'une colère soudain brute et maladive, alors que ma lèvre inférieure avait totalement guéri sans que je m'en rende compte. Je plaquais soudainement ma main contre la porte, créant une bosse incurvée vers l'intérieur dans le matériau, emprisonnant Adélia de ma stature imposante. Mon visage à quelques centimètres du sien, le sang commençait sérieusement à me monter à la tête.

« - Ce ne sont pas tes affaires. Alors laisses-moi passer ou ça va très mal se passer pour toi, débitais-je en furie. »

Je n'avais pas l'intention d'aller non plus au summum de ma colère sinon les choses pourraient très mal tourner. Mais en même temps, étant donné que c'est la seule chose qui me permet de me maîtriser, il n'y aura pas d'écart de conduite, sauf si je le fais intentionnellement, bien sûr...



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Ven 1 Juil - 18:52

Quand Derek voit que je ne bouge pas de devant la porte et que j'attends qu'il réponde à la petite question que je lui ait posée je vois son regard qui me toise de manière méprisante. Quoi c'est parce que je suis une femme qu'il prend cette attitude intimidante? Eh bien dommage pour toi mon grand je ne suis pas de celles qu'on impressionne facilement. Qu'il fasse le grand méchant autant qu'il veux je ne le craint absolument pas. Il est tellement excédé qu'il ferme les yeux et respire profondément. Pas besoin d'être un as de l'observation pour voir qu'il est très en colère. Il s'énerve vite quand même, je n'ai fait que lui poser une petite question pour qu'il m'explique un minimum pourquoi j'ai du me battre il y a quelques minutes. Je ne pensais pas que c'était si grave de demander pourquoi quatre types armés sont arrivés au lycée! Je ne me suis pas mêlée de sa vie privée alors pourquoi s'énerve-t-il autant? Je ne lui ait pas demandé ce qu'il s'est passé dans sa famille pour que ces hommes le cherche! Quand Derek ré ouvre les yeux son visage est crispé par la fureur et sa mâchoire est tellement crispée que j'ai l'impression qu'il va s'en casser une dent tellement il les serre fort. Ses yeux verts me regardent avec un air de tueur mais je ne suis toujours pas impressionnée. Brusquement l'une de ses mains vient frapper la porte juste à côté de ma tête et m'emprisonne ainsi entre la porte et lui. Pour être plus intimidant il se rapproche pour me dominer de toute sa hauteur. Je ne baisse pas les yeux et soutient son regard. Ce n'est pas du défi, c'est juste pour lui montrer que j'ai du tempérament et que ce n'est pas lui qui va m'impressionner.
- Ce ne sont pas tes affaires. Alors laisses-moi passer ou ça va très mal se passer pour toi
C'est à cet instant que je remarque que sa lèvre est totalement guérie, comme si il n'avait jamais pris de coup. C'est impossible! J'ai clairement vu la coupure sur sa lèvre!
-Des hommes armés débarquent au lycée alors j'aimerais tout de même savoir si les élèves courent un risque ou pas. Et ce n'est pas très malin de ta part de faire des menaces à la personne qui t'a aidé
Il est vrai que son visage crispé par la colère pourrait impressionner mais ça ne fonctionne pas sur moi, désolée cher collègue!
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Dim 31 Juil - 17:46


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Têtue, têtue, comme pouvait-elle être aussi têtue ? Ne voyait-elle donc pas que j'essayais, en quelque sorte, de la protéger de ce qui se profilait là, dehors, peut-être juste sous ses yeux sans qu'elle ne s'en rende compte ? Elle ne connaît rien au monde du surnaturel et j'ai bien peur que si je lui racontais tout ce que je savais, soit elle me prendrait pour un fou et partirait en courant, soit se dirait que j'avais pris un sérieux coup sur la tête à cause de la bagarre. Bon, de toute façon, je n'en avais nullement l'intention pour l'instant, sauf si elle me poussait vraiment à bout et là, je ne sais pas vraiment ce qu'il adviendrait d'elle et de ses jolies prunelles lagons. Ha ha, elle tomberait sûrement sur le cul si jamais elle voyait, réellement, le visage d'un monstre de ses cauchemars d'enfant.  

Tout à l'heure, elle aurait pu se faire tuer par ces hommes ! Elle avait beau être entraînée...franchement bien, elle n'aurait aucune chance contre une personne de mon espèce – ou même un vampire – ! Alors pourquoi continuait-elle à me poser toutes ces questions ? Je pouvais bien comprendre qu'elle s'y intéressait indéniablement mais si jamais elle apprenait la vérité je pense que ça finirait très mal pour elle. Enfin, j'avais surtout peur qu'elle se retrouve mêlée à un combat qui n'était pas le sien plus qu'à autre chose. Elle n'avait pas à y prendre part. Et de toute façon, je ne voulais plus jamais qu'elle m'accompagne si jamais quelque chose tournait mal avec moi. Qu'elle s'occupe de ses affaires, et tout irait bien pour tout le monde.

Mais là, elle était décidée à ne pas du tout me laisser passer et, en dépit de mes sautes d'humeur, elle n'avait pas du tout peur. Bon...très bien, ce genre de tactique ne marchait pas du tout et, au contraire, elle parlait et posait plus de questions, encore plus que tout à l'heure. Mais quel moulin à paroles ! Elle ne ferme jamais sa bouche celle-là ? De toute façon, voyant que ma colère ne marchait pas sur elle qui contrait mon regard, je décidais de faire les cents pas dans la pièce avant de me mettre dos à elle pour regarder dehors, par la fenêtre. Sûrement pour essayer de me calmer, en vain. Toujours en colère contre elle qui se mêlait de ce qui ne la regardait pas, je décidais de lui répondre.

« - Ils n'en courent aucun, pas tant que je serais ici, répliquais-je froidement. Peut-être, mais tu aurais pu te faire tuer là-bas ! Ajoutais-je sèchement en me tournant vers elle. »

OK. Je venais de dire indirectement que j'avais peur pour sa vie. Pas très malin de ma part. J'espérais qu'elle ne le remarque pas sinon je serais obligé de lui dire tout et n'importe quoi. Ah les femmes, toujours à vouloir tout savoir ! Franchement, si je n'étais pas doté d'un peu de bonne conscience, je crois que je commencerais par lui arracher la langue avec mes griffes.



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Adelia Braden le Lun 1 Aoû - 13:11

Au fur et à mesure que se déroule ma discussion "post-bagarre avec des inconnus" avec Derek je le sent s'énerver de plus en plus à chaque seconde qui passe. J'ai l'impression qu'il prend mes questions pour de la provocation et de l'indiscrétion pour en apprendre plus sur lui. Mais ce n'est pas du tout mon intention! J'essaie juste de comprendre pourquoi ces quatre hommes sont arrivés dans le lycée pour s'en prendre physiquement à un simple prof de sport. Et quand je regarde les yeux de mon collègue j'y vois de l'énervement mais aussi une pointe d'inquiétude. Derek se met à faire les cent pas dans la salle puis regarde par la fenêtre en me tournant le dos pour me montrer que je l'ennuit et qu'il préférerais visiblement être n'importe où sauf ici avec moi. Alors que je cherchais quoi dire pour l'apaiser et tenter de rétablir une bonne ambiance entre nous sa voix grave et froide s'élève.

-Ils n'en courent aucun, pas tant que je serais la.

A peine cette phrase prononcée il se retourne vers moi pour continuer à me répondre

-Peut être mais tu aurais pu te faire tuer la bas!

Si il a prononcé cette phrase c'est qu'il s'inquiète pour moi et si il s'inquiète pour moi alors qu'il a envie de m'arracher la tête c'est que l'incident de tout à l'heure n'était pas anodin. Cependant j'ai bien compris que mes questions le dérange alors j'attendrais qu'il m'en parle de lui même. Je n'ai pas envie de me le mettre à dos. Je m'approche de lui et regarde ses beaux yeux verts.

-Derek je ne cherche pas à te provoquer et à savoir tous tes secrets. Je voulais juste comprendre pourquoi ces hommes sont venus s'en prendre à toi alors que nous sommes dans un petit lycée de province. Mais je comprends que tu ne veuille pas en parler.
avatar
Adelia Braden


Alors moi c'est : Adélia Braden
On m'appelle aussi : aucun
Je suis agé(e) de : 25 ans
Je suis : une humaine
Et j'adhère à l'alignement des : neutres
Mon métier c'est : Professeur d'histoire
Je suis ici depuis le : 02/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Derek S. Hale le Lun 8 Aoû - 1:58


Rencontre professorale
Adélia Braden & Derek Hale






Je la regardais, plongeant mes yeux verts dans les siens. Finalement, je sentais qu'elle était inquiète par ce qu'il s'était passé avec les chasseurs mais je ne pouvais pas tout lui révéler. Ni sur mon identité, ni sur celle des chasseurs et le pourquoi du comment ils se trouvaient ici, dans un petit lycée paumé dans une ville toute aussi paumée. Il fallait qu'elle ne se rende compte de rien, ou bien que j'attende un peu si je devais lui révéler la vérité. Mais pour l'instant, ce n'était pas au menu. Je n'allais pas débarquer, la bouche en cœur et lui dire platement : « Ah oui, j'ai oublié de vous dire ! Les loups-garous existent vraiment ! Et les méchants tout pas beaux que vous avez combattu sont en fait des chasseurs qui voulaient ma peau ! Pourquoi ? Ah oui, c'est vrai, je ne vous ai pas dit. Je suis un loup-garou Alpha très chère ! » Trop stéréotypé comme dans les films. Beurk, ça m'horripile ce genre de trucs à la mords-moi-le-noeud.

« - C'est une trop longue histoire...déclarais-je en voyant qu'elle avait baissé sa garde. »

Je passais près d'elle, récupérant mes affaires sur la table, avant de me diriger vers la porte. Juste avant de partir, je tournais légèrement la tête vers elle.

« - Au revoir, Adélia, lâchais-je subitement avant de partir hâtivement dans les couloirs. »

J'espérais ne plus jamais avoir à la revoir dans une telle situation de bagarre, ou bien à parler de ce qui s'était passé il y a une heure environ. Si jamais elle me posait des questions plus tard, je ferais en sorte de les éviter en parlant d'autre chose ou tout simplement en prenant la fuite comme maintenant.

~ THE END ~



---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre professorale [Adélia Braden et Derek Hale]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum