"This is really not a good day, really" | Ft. Derek Hale, Lia Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"This is really not a good day, really" | Ft. Derek Hale, Lia Marshall

Message par Invité le Jeu 15 Oct - 21:09

This is really not a good day, really
Ft. Derek Hale et Lia Marshall
Je marchais tranquillement dans les couloirs de mon nouveau lycée, d'ailleurs, c'était le seul lycée de cette ville donc je n'avais pas vraiment eut le choix. Je tenais mon sac d'une main et dans l'autre, je tenais un bout de papier, d'où quelques couleurs s'échappaient pour représenter chacun une matière. Des étudiants se retournaient pour me dévisager, à croire qu'il savait déjà que j'étais une bête de foire, enfin façon de parler. Je suis un loup. Quelques filles, plutôt mignonnes en plus, m'adressent un sourire que je leur renvoie aussi, autant être galant. Bon revenons à cet emploi du temps au lieu de commencer à flirter, il faut que je trouve la salle 105 pour des ... Mathématique. La joie extrême. Aller courage, ce n'est que deux heures de cours que tu ne comprendras jamais et qui ne te servira pas, mais tu peux le faire. Je regardais tellement le bout de papier que je n'avais même pas remarqué que j'avais atterri devant un cul-de-sac. Le son de la cloche retentit et les élèves se mirent à partir dans tous les sens, essayant eux aussi de retrouver leur classe. Ça aller faire une semaine que j'étais ici et je e perdais toute les deux minutes.

«Alors le nouveau, encore perdu ?»

Pitié par eux. La bande à Dylan, ils sont aussi cons que des tubas et n'arrête pas de martyriser les plus jeunes et les nouveaux. Enfin moi quoi. Ils sont trois, tous de grand gaillard bien costaud, je me retournai pour les faire face. Ils étaient bien tous là, Dylan, le chef et puis les petits toutous, Mark et Finn. Je ne les aime pas, mais alors vraiment pas, ils ont une manière de faire qui me déplaît énormément et je crois qu'ils l'ont compris. Au début, il avait commencé par me parler doucement et quand j'avais refusé de suivre leur principe, brusquement, il avait changé et alors les petits coups de coude, les livres jetés et les bousculades exprès avaient débuté. Je crois que là, il souhaite passer à l'étape supérieure. Je n'avais même pas remarqué qu'il s'était rapproché progressivement de moi.

«Je t'ai posé une question !»

«Et je ne compte pas te répondre.»

«Bien.»

Sans que je ne comprenne quelque chose, je me retrouvai à terre, la joue gauche en feu. Un goût métallique se fit dans ma bouche, ma lèvre devait être légèrement fendue. De toute façon, elle cicatrisera comme tout le reste. Je relevai les yeux vers lui, un sourire narquois sur les lèvres, de toute façon, ils pouvaient me frapper autant qu'ils voulaient, tout disparaîtrait dans quelques heures.

«On va t'apprendre les bonnes manières, le suédois.»

Je t'attends. Mon sourire s'agrandit et son expression devint encore plus dure. Ses sbires me soulevèrent pour remettre debout et me tenait chacun un bras. Avec ma force, je pourrais m'échapper, mais je pourrais très bien aussi leur casser les bras et puis ça ne me servirait à rien. Et puis il commença à me frapper, un coup dans les côtés, un coup dans le thorax, ... Ma lèvre après quelques coups, avait commencé à saigner et essayer tant bien que mal de cicatriser. Le sang dégoulinait sur mon t-shirt et je ne pouvais rien. Je sentais la colère monter, mes yeux qui se changeaient de temps à autres suivant le coup porte. Et puis j'espérai que quelqu'un passe par là, ou sinon, j'allais faire une bêtise.
© 2981 12289 0

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "This is really not a good day, really" | Ft. Derek Hale, Lia Marshall

Message par Derek S. Hale le Mar 20 Oct - 19:16

You are assholes !
Derek, Ulrik & Lia


La journée avait commencé - cette fois à 10h pour moi-, comme d'habitude pour le mieux. Dès ce matin, j'avais eu deux heures de cours avec la classe de Lia, ma seule Bêta avec désormais Jérôme qui m'avait rejoint il n'y a que quelques jours de cela. Pour l'instant ma meute se porte bien : je vois tous ses membres la plupart du temps plusieurs fois dans la journée puisqu'ils sont tous dans ce lycée. Deux sont élèves et loup-garou et la dernière est professeure et vampire. Ce n'est peut-être pas la meute parfaite non plus mais pour l'instant tout va bien et j'espère qu'il n'y aura pas d'encombres d'ici les prochains jours. Bon, normalement ça devrait aller mais on ne sait jamais. De toute façon vue que Lia vit avec moi, nous sommes parés à d'éventuels dangers et nous nous protégerons mutuellement si jamais un danger arrive. Sinon, j'aurais juste à "appeler" Jérôme et Cléore d'un féroce hurlement d'Alpha. Même si je n'avais pas été un Alpha cela aurait marché quand même puisque quand j'avais été fait prisonnier par une chasseuse il y a quelques années de cela, j'ai réussi à alerter un ami grâce à un hurlement. Pratique entre loups, vous ne trouvez pas ? Bref, revenons au sujet initial. J'avais donc fait cours à la classe de Lia et tout s'était très bien passé. Je leur avais fait faire volley et tous était assez bon dans ce domaine-ci. Bon, je ne vous cache pas que les petits rigolos de cette classe rentreront chez eux avec une trace de ballon de volley sur le front mais bon. Certains n'écoutaient rien, se moquaient des autres parce qu'ils étaient soit-disant les plus forts - alors qu'ils ne savaient même pas faire une enchaînement d'au moins 2 passes consécutives - et le faisaient exprès en plus, ce qui eut le don de m'énerver encore plus puisque, même après plusieurs avertissements, ils ne s'arrêtaient pas. J'avais donc pris un ballon de volley en le lançant bien en évidence sur le front du jeune homme le plus casse-pied de la bande, pas trop fort pour ne pas qu'il tombe dans les pommes mais assez pour qu'il est une trace à vie - façon de parler -. Les autres s'étaient tut brutalement, laissant entendre seulement le bruit d'une mouche voler et le petit rire discret de Lia. Je lui lança un petit sourire aux coins des lèvres avant que tout le monde reprenne l'exercice demandé précédemment. Une fois le cours enfin fini au moment de la pause de midi et Lia changée, nous sortîmes ensemble du gymnase, nous dirigeant ensemble vers la cafétéria même si nous ne pouvions manger ensemble. Nous prenions le chemin à travers les couloirs quand une étrange odeur se fit sentir. Je tournais légèrement la tête vers Lia.

- Tu sens ça ? lui demandais-je.

A sa tête, j'affirmais que oui. Je lui fis un signe de la tête vers l'endroit d'où provenait cette odeur - c'était du sang - pour lui signifier de me suivre. Je zigzaguais donc entre les élèves qui rangeaient leurs affaires essayant d'enfin atteindre le lieu dit. C'était dans un couloir où il n'y avait personne que je sentais ce sang, provenant d'un coin sombre du lycée. Je m'avançais doucement avant d'apercevoir une scène digne d'un harcèlement scolaire : un pauvre jeune aux cheveux blonds se faisait littéralement tabasser par une bande de crétins. Je ne savais pas ce qu'il leur avait fait - peut-être rien d'ailleurs - mais je ne pouvais pas laisser faire ça et laisser ce jeune dans cet état. Quelque chose m'interpella soudain quand la colère du blond se fit sentir : ses yeux ne cessaient de passer des pupilles bleues d'un humain à celles bleues métalliques et légèrement délavées d'un Oméga. Je lançais un regard à Lia en lui faisant signe de la main de prendre les deux larbins - même à leur foutre un poing dans la tête s'il faut, je prendrais sur moi si jamais elle est convoquée par le proviseur - pendant que je prendrais et m'occuperais personnellement de leur "chef" qui était en train de mettre lui-même des coups de poings à ce pauvre Oméga qui ne tarderait pas à exploser si jamais je n'agissais pas. Je me fichais de savoir s'il avait tué un innocent intentionnellement ou pas, je ne pouvais pas, c'est tout. Je marchais d'un pas énergique mais discret et sans faire de bruits vers le chef qui continuait de tabasser le blond. Sa grande taille et sa corpulence dignes d'un joueur de football américain ou d'un boxeur ne me faisaient absolument pas peur. Je l'empoigna soudainement par le col de son manteau avant de le retourner vers moi et de le prendre par la gorge en le plaquant contre le mur à l'opposé d'où se trouvait l'Oméga tandis que Lia s'occupait des deux autres idiots. Je fronçais les sourcils, serrant légèrement mes doigts sur la gorge du fautif en pinçant les lèvres et en l’engueulant.

- Toi et tes petits copains avaient intérêt à arrêter tout de suite ce genre de choses où c'est moi qui vais me mettre à vous taper dessus aussi. Je ne suis pas sûr que ça fasse le même effet voyez-vous. Et par la même occasion, vous n'oublierez pas de passer dans mon bureau à 15h pour que je vous accompagne jusqu'au bureau du proviseur. Est-ce bien clair ? demandais-je froidement.

Le grand gaillard avait l'intention de me tenir tête et me regardait de haut et tout aussi méchamment. Je lâcha, sans le faire exprès, un petit grognement féroce en même temps que la question que je répétais durement.

- Est-ce que c'est clair petit con ? insistais-je en serrant peut-être un peu trop fort ma main sur son cou.

C'est dommage, je ne mesure pas ma force. Bon je vais quand même éviter de lui claquer le cou. Lui, hocha donc, maintenant, frénétiquement et rapidement la tête et se hâta, quand je le lâcha, vers ses copains - qui s'étaient eux aussi fait passer un savon par Lia - en leur disant :

- Bien compris m'sieur, dit-il à mon intention avant de s'adresser à ses larbins. Venez les gars on y va, ajouta-t-il presque en ayant la voix tremblante.

Ils partirent tous les trois et j'étais maintenant - presque - sûr qu'ils n'embêteraient plus personne et puis je m'en occuperais personnellement si jamais ils venaient à refaire la même chose sur quelqu'un d'autre. Et puis le grand gaillard n'aurait pas dû me tenir tête, je déteste qu'on prenne les profs pour des choses insignifiantes ou qui n'ont pas d'autorité et le pire avec ses élèves, c'est qu'on est obligé d'utiliser la force pour qu'ils comprennent. Et puis, il fallait bien que je garde ma réputation du "grand méchant loup". Enfin ici, c'est plutôt le "prof' grognon et toujours froid" mais bon, ça revient à peu près au même. C'est tout simple : tu me cherches, tu me trouves ; tu m'apprécie - même un peu -, tant mieux, tu me détestes, tant pis. Je n'apporte pas une grande importance à mes relations à part celles que j'entretiens avec ma famille et mes véritables amis bien sûr.

Après une petite minute de réflexion, je me tourna ensuite vers le jeune Oméga. Je le regardais neutrement : ni trop méchamment mais ni trop gentiment non plus.

- Comment tu t'appelles ? demandais-je, espérant une réponse de sa part avant d'enchaîner. Heureusement que nous sommes arrivés à temps, sinon je crois bien que tu aurais fait une grosse connerie.

Code by AMIANTE

---------------

Like my mother used to say I'm a predator. But I don't have to be a killer.
avatar
Derek S. Hale


Alors moi c'est : Derek pour faire court.
On m'appelle aussi : Aucun DC
Je suis agé(e) de : 24 ans, et tous ses crocs.
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : Jeune professeur d'EPS, en ayant marre de ses élèves.

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "This is really not a good day, really" | Ft. Derek Hale, Lia Marshall

Message par Lia Marshall le Mer 21 Oct - 15:54

Ce matin j'ai commencé les cours à neuf heures donc je suis partie plus tôt que Derek. J'ai été en anglais pendant une heure et à dix heures j'ai filé au gymnase en souriant. C'est maintenant l'heure d'un cours de sport donné par mon ami loup. Je me rendit au vestiaire et mis mon jogging puis me rendit dans la salle. Je vit Derek mais comme d'autres élèves sont présents je ne peux pas aller vers lui pour lui faire la bise ou lui parler, je lui fit donc un signe discret de la tête pour le saluer. Je me mit avec les autres élèves et Derek donna ses consignes pour le cours de volley d'aujourd'hui. Nous commençâmes à faire les exercices mais rapidement un petit groupe de "caïds" de la classe se mirent à faire les forte tête et à ne pas faire les exercices demandés, ils se prennent pour les plus forts mais ils sont incapables de faire un service correct. Je commence à connaître Derek et je pense qu'il ne va pas tarder à péter les plombs. Après une énième remarque de la part de Derek à l'encontre de ces flemmards ils prirent un ballon et firent quelques lancés, enfin ils essayèrent. J'étais en train de faire des passes avec une autre fille lorsque qu'un pressentiment me fit m'écarter juste à temps. Sans mon instinct je me serais pris un ballon en pleine tête. Je sera les dents et retint juste à temps un grognement. Ces boulets se remirent à ne rien faire et à quelque peu provoquer Derek. Je vais finir par les frapper, si ils ne veulent pas suivre le cours ils n'ont qu'à aller ailleurs mais qu'ils ne viennent pas déranger ceux qui ont envie de travailler calmement! Nous poursuivîmes les exercices puis après une autre provocation des "caïds" Derek prit un ballon et l'envoya sur le plus pénible de cette petite bande et le toucha au front. Suite à cela tout le monde su tut et se tourna vers Derek et "l'agitateur". Devant ce paysage soudain mis sur pause et surtout en voyant la tête du garçon je ne put retenir un petit rire qui resta quand même discret. Ils sont enfin remis à leur place! Le cours reprit plus calmement et se termina sans autre incident. Nous nous rendîmes tous aux vestiaires. Lorsque j'en sortit une fois changée je vit que Derek s'est changé et m'attend appuyé contre un mur. Je lui sourit
-Coucou! C'est gentil de m'attendre
Nous marchâmes en direction de la cantine. Je sais que nous ne pourrons pas manger ensembles mais la nous renvoyons juste l'image d'un professeur qui donne une explication sur le cours à une élève. Avec un petit sourire en coin je reprit la parole
-Très joli lancé!
Soudain une odeur chatouilla mes narines et Derek et moi nous regardâmes
- Tu sens ça ?
J'affirma de la tête que j'ai senti la même chose. Vous allez dire qu'il n'y a rien de bizarre à ce que nous sentions une odeur grâce à notre odorat surnaturel mais le problème est que cette odeur est celle du sang. D'un signe de tête mon ami m'invita à le suivre pour que nous allions voir ce qui se passe. Nous pressâmes le pas au milieu des autres élèves qui sont dans les couloirs. Nos pas nous menèrent dans un couloir en impasse et un peu écarté des couloirs principaux. Dans ce couloir un groupe de trois garçons assez baraqués sont en train de frapper un jeune garçon plus frêle. Non mais c'est la journée des abrutis ou quoi? Ensuite je vit les yeux de la jeune victime au même moment où mon odorat m'informa de quelque chose, il est un loup. Ses yeux sont bleus, ce qui signale qu'il a tué un innocent, mais ce n'est pas pour autant que je vais le laisser à la merci de ses bourreaux. Les loups qui ont les yeux bleus ne sont pas tous des gens non fréquentables. Je tourna la tête vers Derek pour savoir si lui aussi à senti que le jeune homme est comme nous. A la tête qu'il a je comprend qu'il à senti la même chose que moi, il me fit d'ailleurs signe de m'occuper des deux accolites qui tiennent le jeune homme pendant que l'autre le frappe. J'acquiessa d'un signe de tête. Ils ont beau être baraqués ils ne me font absolument pas peur et ils ne pourrons pas avoir le dessus sur moi. Derek agrippa la brute par le cou et s'occupa de lui. Je porta mon attention sur les deux autres. Je les attrapa chacun par un bras et les plaqua contre le mur. Ils n'eurent pas l'air d'apprécier
-Eh! Pour qui tu te prend toi? On va te démonter!
Je leur servit un grand sourire, qu'ils ne fassent juste qu'essayer et ils vont être surpris! Que je n'ai pas peur d'eux ne sembla pas leur plaire et l'un d'eux me mit un coup sur la tête avec son bracelet à piques. Mon arcade sourcilière fut légèrement éraflée et je senti une goute de sang perler le long de la griffure. Cette égratignure sera guérie dans quelques secondes mais ils ont réussi à bien m'énerver. Je les lâcha leur mit à chacun un coup de poing en pleine figure. A leur air hébété je me doute qu'ils n'ont pas l'habitude qu'on leur résiste.
-Sa vous amuse de frapper les autres? Maintenant vous comprenez un peu!
Ils tentèrent de reprendre le dessus sur moi mais un coup de poing dans le ventre et une glissade dans le couloir les dissuada de réessayer. Ils s'enfuirent avec leur chef que Derek vient de relâcher. Je retourna me poster près de Derek et je posa mon regard sur le jeune Oméga. Quand nous sommes arrivés je l'avais senti pas loin d'exploser et de révéler ce qu'il est, d'ailleurs Derek a senti la même chose puisqu'il s'adressa au jeune homme
- Comment tu t'appelles ? Heureusement que nous sommes arrivés à temps, sinon je crois bien que tu aurais fait une grosse connerie.
Je continua de regarder le jeune homme en attendant sa réponse.



(Chasse aux œufs: œuf n°27  )

---------------


Merci Sam W !

Spoiler:


Merci Cléore!


Merci Derek!
avatar
Lia Marshall


Alors moi c'est : Lia Marshall
On m'appelle aussi : Isis Conant
Je suis agé(e) de : 17 ans
Je suis : un loup garou
Et j'adhère à l'alignement des : surnaturels
Mon métier c'est : lycéenne

Je suis ici depuis le : 04/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: "This is really not a good day, really" | Ft. Derek Hale, Lia Marshall

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum